Combien a-t-on de parents ?

Une enquête menée en France en 1990 montre que la famille d’un adulte comprend près de 30 personnes en comptant ses ascendants, descendants et collatéraux en vie.

Le premier cercle des parents : 15 personnes

En comptant les ascendants – pères, mères, grands-parents, arrière-grands-parents… – les descendants – enfants, petits-enfants – et les frères et soeurs, la famille d’un individu (comprenant celle de son conjoint s’il en a un) comporte 15 personnes en moyenne. Les personnes en couple ont une famille un peu plus grande –18 personnes en moyenne – que les personnes vivant seules – 10 personnes. Ainsi ces dernières ne sont pas isolées. Au fur et à mesure de l’avancée en âge, les enfants remplacent les grands-parents, les petits enfants, les parents et le nombre total de parents a tendance à augmenter. Parmi les personnes vivant seules, ce sont les femmes de 65 ans ou plus qui ont les familles les plus grandes.

S'y ajoutent presque autant d'oncles et tantes, de neveux et de nièces

La famille éloignée regroupe les oncles et tantes, les neveux et nièces, les cousins et cousines. Ce groupe comprend entre 26 personnes en moyenne pour les jeunes couples et 12 personnes pour les individus vivant seuls. Au total, quel que soit son âge et le type de ménage auquel il appartient, l’individu est entouré d’un réseau familial de plus de 30 personnes en moyenne.

Parmi eux, un nombre restreint de proches : cinq en moyenne

Tous les parents ne sont pas des personnes que l’on fréquente et dont on se sent proche : en moyenne, seuls 4,9 membres de la famille sont considérés comme « proches », mais il faut noter que 20 % des enquêtés disposent d’un cercle de proches important, égal ou supérieur à 8 personnes. Les couples ont 5,5 parents proches en moyenne, les personnes seules, 3,5. Les personnes les plus isolées au sein de leur famille sont les femmes seules de 35 à 49 ans (les deux tiers étant célibataires).

Image
Image

 

 

 

 

 

 

 

Des proches qui habitent souvent dans la même commune ou le même département

Plus d’un adulte sur quatre habite la même commune que sa mère, et un sur deux le même département. Malgré les migrations des dernières décennies, les membres de générations successives restent ainsi géographiquement proches. La raison en est que certaines familles sont restées dans la région d’origine, les enfants s’installant à proximité des parents, et que d’autres ont au contraire migré « en famille ». Au total, 14 % des enquêtés ayant déclaré avoir des parents proches, habitent le même quartier qu’au moins un membre de leur famille, 30 % la même commune et 51 % vivent dans la même commune ou dans une commune limitrophe.

Pour plus d'informations

L’enquête « Proches et parents » a été menée par l’INED en 1990 auprès de 1947 personnes représentatives de la population française adulte afin de décrire la famille, étendue et proche, et d’étudier l’entraide familiale.

A lire

  • Bonvalet C., Maison D., Charles L., Le Bras H., « Proches et parents », Population, 48 (1), 1993.
  • Bonvalet C., Gotman A., Grafmeyer Y. (éds), La famille et ses proches : l’aménagement des territoires, Paris, INED, Travaux et documents, cahier n° 143, 1999.


Page :
1 2 3 4 5
Last update : July 15 2008