Les instituts de recherche

L’Ined entretient des relations de coopération avec plusieurs organismes de recherche, en particulier l’Inserm, l’IRD et le CNRS. Tous ont en commun le statut d’EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique).

L’Ined et l’Inserm partagent deux unités de recherche, l’équipe Elfe et l’équipe de recherche labellisée "Genre, santé sexuelle et reproductive"

Depuis de nombreuses années, des chercheurs de l’Ined et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) travaillent ensemble sur les questions de sexualité, contraception et avortement. Cette collaboration se développe depuis 2002 au sein de l’unité Genre, santé sexuelle et reproductive. Intégrée en 2010 au Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP) de l’Inserm, cette équipe est devenue une équipe de recherche labellisée (ERL). Elle mène des recherches sur la sexualité et la santé sexuelle et reproductive dans une perspective pluridisciplinaire associant des approches sociologiques, démographiques, psycho-sociologiques et épidémiologiques. L’équipe a notamment réalisé l’enquête sur le contexte de la sexualité en France (CSF) en 2006 et l’enquête Fecond sur les enjeux contemporains en santé sexuelle et reproductive en 2010.
L’équipe Elfe réunit également des chercheurs des deux instituts, qui supervisent, avec l’Etablissement français du sang (EFS), l’Etude longitudinale française depuis l’enfance (Elfe), une enquête longitudinale inédite en France. Lancée en 2011, elle porte sur plus de 18 300 enfants qui seront suivis depuis leur naissance jusqu’à l’âge de 20 ans.

L’Ined et l’IRD ont créé le Ceped, une unité mixte de recherche sur les pays du Sud.

L’Ined et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) animent depuis 1988 le Centre Population & Développement (Ceped) , en partenariat avec l’université Paris Descartes (Paris V). Cette unité mixte de recherche - à l’origine un groupement d’intérêt scientifique (GIS) - travaille sur les relations entre les populations et le développement dans les pays du Sud. Elle privilégie quatre thèmes : la santé et le genre, les migrations, l’éducation et les savoirs, les ressources et les inégalités. L’IRD est aussi membre du Laboratoire d’excellence iPOPs (Individus, populations et sociétés), coordonné par l’Ined. Les deux instituts collaborent par ailleurs sur plusieurs projets, notamment le projet OTMA (Observatoire des transitions dans le monde arabe) qui associe des instituts sud-méditerranéens et vise à comprendre les transformations du monde arabe dans la période historique ouverte par la révolution tunisienne de 2010-2011.

L’Ined et le CNRS sont unis par l’Alliance Athéna et nombre de projets communs, du Campus Condorcet aux COMUE

L’Ined et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) sont engagés dans nombre de projets et groupements scientifiques communs, notamment le Campus Condorcet, et membres de la même Communauté d’établissements et universités (COMUE) Paris Sorbonne Cité. Ils figurent parmi les membres fondateurs d’Athéna, l’alliance thématique nationale des sciences humaines et sociales. Créée en 2010, cette alliance favorise la concertation, la médiation et la coopération entre les différentes institutions pour mettre en cohérence les stratégies de recherche. Elle a aussi pour mission de construire une réflexion prospective sur le long terme dans le domaine des sciences humaines et sociales.