Réseaux académiques et scientifiques

L’Ined est très impliqué dans l’activité des associations de démographes et des réseaux de recherche internationaux. L’institut abrite le siège de l’une des principales organisations de démographes dans le monde, l’UIESP.

Les associations de démographes

Beaucoup de chercheur-e-s de l’Ined sont des membres actifs des principales grandes associations de démographes :

l’UIESP (Union internationale pour l’étude scientifique de la population)

la PAA (Population Association of America)

l’EAPS (Association européenne pour l’étude des populations)

l’AIDELF (Association internationale des démographes de langue française)

Les colloques et congrès organisés par ces associations sont régulièrement marqués par de nombreuses contributions scientifiques des chercheur-e-s de l’institut.
Depuis 2000, l’Ined accueille dans ses locaux le siège de l’UIESP, dont il a largement contribué à organiser le XXVe congrès mondial, à Tours en 2005.

Les sociétés et réseaux de recherche sur la population

SLLS (Society for Longitudinal and Life course Study) : créée en 2009, la SLLS réunit des membres qui partagent un intérêt commun pour la recherche longitudinale et l’étude des parcours de vie, dans des champs disciplinaires variés allant des sciences comportementales aux sciences sociales.

ESPE (European Society for Population Economics) : l’ESPE a été créée en 1986 pour faciliter les échanges entre les chercheur-e-s qui, en Europe et dans le reste du monde, étudient les questions économiques en lien avec la population et les évolutions démographiques : genre, vieillissement et sécurité sociale, redistribution des revenus entre générations, logements sociaux et évolution des classes d’âges…

REVES (Réseau international de recherche sur l’espérance de vie en santé) : le REVES rassemble des chercheurs de plus de 150 universités dans le monde, qui évaluent l’impact de l’allongement de l’espérance de vie sur l’état de santé des populations et contribuent aux débats de santé publique sur les besoins futurs en matière de soins. Créé en 1989 avec le soutien de l’Inserm, du Conseil des Affaires sociales du Québec et de l’Université de Duke aux Etats-Unis, ce réseau permet notamment d’améliorer les comparaisons internationales en favorisant l’harmonisation des données et des méthodes de calculs des différents pays.

IMISCOE (International Migration, Integration and Social Cohesion) : le réseau IMISCOE soutient et organise une large gamme d’activités de recherche sur les migrations et l’intégration mais aussi des activités de formation et de communication vers un public non académique. L’Ined fait partie des membres fondateurs de ce réseau de recherche, issu d’un réseau d’excellence financé par le 6ème Programme-cadre de recherche et de développement (PCRD) de la Commission européenne.