Téléchargements

Version imprimable PDF

SERVICE PRESSE

 

CONTACTS :


Mimouna KAABECHE-SMARA

Tel : 01 56 06 20 11

 

Corinne LE NY-GIGON

Tel : 01 56 06 57 28

 

Email : service-presse@ined.fr

 

 

26/10/2012 - Les Allemandes plus actives que les Françaises ?

Vient de paraître
Le 26/10/12
Population & Sociétés n°493, octobre 2012

Le marché du travail se porte mieux en Allemagne qu'en France, le taux d'emploi des femmes y est en particulier plus élevé. Pourtant, elles ont plus de difficultés à concilier travail et famille qu'en France. Portant un regard critique sur les indicateurs d'emploi et la façon dont ils sont calculés, Anne Salles nous explique pourquoi les Allemandes apparaissent plus actives que les Françaises et ce qu'il en est réellement.

La proportion de femmes qui travaillent est plus élevée en Allemagne qu'en France si on se fie aux statistiques de taux d'emploi (1) publiées par Eurostat [1]. Ce taux est de 66 % en 2010 chez les Allemandes de 15 à 64 ans contre60 % chez les Françaises. Qui plus est, l'écart s'est creusé entre les deux pays depuis 2002, date à laquelle le taux était respectivement de 59 % et 56 %. Ce constat est étonnant de prime abord : l'Allemagne reste caractérisée par un modèle familial traditionnel où l'homme est le principal pourvoyeur de ressources.L'arrivée d'un enfant s'accompagne souvent d'une interruption ou d'une réduction d'activité des mères, alors que les femmes se maintiennent plus souvent en activité en France à la naissance de leurs enfants [2]. Comment s'explique alors la hausse du taux d'emploi féminin en Allemagne et l'écart croissant observé avec la France ?

Auteur: Anne Salles