Lire ce numéroS'abonner en ligneFrance 2008 : pourquoi le nombre de naissances continue-t-il d’augmenter ?

couverture_publication

Gilles Pison

Population et Sociétés

N°454, mars 2009, 1,50 €. n° ISSN 0184 77 83

La hausse des naissances et de l'indicateur de fécondité pourrait laisser penser que les couples ont de plus en plus d'enfants. Paradoxalement, ce n'est pas le cas. Comme nous l'explique Gilles Pison, ils ont le même nombre d'enfants que ceux d'il y a trente ans, mais ils les ont plus tardivement, grâce à la maîtrise du calendrier, liée à la diffusion de la contraception, et à la politique de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Ce report des maternités a déprimé un temps les naissances et l'indicateur de fécondité. La cessation de ce mouvement entraîne désormais leur remontée

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre


Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

L'effectif annuel des naissances a augmenté de 9 % depuis 10 ans en France métropolitaine, et l'indicateur de fécondité est passé de 1,65 à 2,00 enfants par femme entre 1993 et 2008. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ces hausses ne viennent pas d'une augmentation de la fécondité des couples d'une génération à l'autre. Ceux d'aujourd'hui ont en effet autant d'enfants que leurs aînés d'il y a trente ans. Mais ils les ont plus tardivement, ce retard ayant entraîné temporairement l'indicateur de fécondité successivement à la baisse puis à la hausse.
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

  • Stabilité des naissances sur le long terme
  • La fécondité mesurée par année : en hausse
  • La fécondité mesurée par génération : stable, autour de deux enfants par femme
  • Les femmes ont autant d'enfantsmais plus tardivement