Lire ce numéroS'abonner en ligneLe nombre et la part des immigrés dans la population : comparaisons internationales

couverture_publication

Gilles Pison

Population et Sociétés

N°472, novembre 2010, 1,50 €. n° ISSN 0184 77 83

La proportion d'immigrés varie beaucoup d'un pays à l'autre, dépassant la moitié de la population dans certains pays, alors qu'elle est inférieure à 0,1 % dans d'autres. Dans quels pays les immigrés sont-ils les plus nombreux ? De quels pays sont-ils issus ? De façon plus générale, comment les immigrés se répartissent- ils à l'échelle de la planète ?

Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

Les États-Unis sont le pays du monde ayant sur son sol le plus grand nombre d'immigrés (personnes nées à l'étranger) : 43 millions. C'est six fois plus que l'Arabie saoudite (7,3 millions) ou le Canada (7,2). Mais proportionnellement à leur taille, ces deux derniers pays ont deux fois plus d'immigrés : 28 % et 21 %, contre 13 % aux États-Unis. Les pays de petite taille accueillent proportionnellement le plus d'immigrés. La Suisse, avec 23 % d'immigrés, se situe devant les États-Unis, et le Luxembourg a une proportion encore plus élevée (35 %). Dans les vieux pays d'immigration comme les États-Unis ou la France, la population immigrée s'est constituée progressivement. Le flux d'entrée, même modeste à certaines périodes, comme en France aujourd'hui, s'est maintenu de façon presque ininterrompue sur plus d'un siècle. Dans les pays d'immigration récente comme l'Espagne, la population immigrée s'est en revanche constituée très récemment avec des flux massifs.
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

  • Les pays de petite taille accueillent proportionnellement le plus d'immigrés
  • Les États-Unis et la France, pays d'immigration ancienne
  • L'Espagne, nouveau pays d'immigration
  • Une mesure difficile : le nombre et la part des émigrés
  • Les immigrés : trois pour cent de la population mondiale