Lire ce numéroS'abonner en ligneAfrique noire : la baisse de la fécondité

couverture_publication

Thérèse Locoh, Jacques Vallin

Population et Sociétés

N°338, septembre 1998, 1,50 €. n° ISSN 01847783

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre

Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

Au début des années quatre-vingt, les rares cas de fléchissement de la fécondité en Afrique étaient d'autant plus incertains qu'ils voisinaient avec des mouvements en sens inverse. Aujourd'hui l'accumulation de données comparables dans le temps ne laisse plus aucune place au doute. La baisse est si soudaine et prononcée que le mouvement amorcé suit plutôt l'hypothèse « basse » des Nations Unies que l'hypothèse « moyenne » [2]. Cependant cette évolution est loin d'être homogène ; l'Afrique noire connaît une grande diversité de situations.
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

Afrique noire : la baisse de la fécondité
  • Des données encore partielles
  • Une baisse évidente de la fécondité
  • Retard du mariage et contraception
Bibliographie