Lire ce numéroS'abonner en lignePrès de la moitié des jumeaux naissent en Afrique

couverture_publication

Gilles Pison

Population et Sociétés

N°360, septembre 2000, 1,50 €. n° ISSN 01847783

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre


Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

Près d'un accouchement sur 100 donne naissance à deux enfants. Les accouchements de triplés, quadruplés, etc., sont beaucoup plus rares - près d'un accouchement sur 10 000. La fréquence des naissances de jumeaux est-elle la même partout dans le monde ? Ces enfants ont-ils le même destin que les autres enfants nés de naissance simple ? Ont-ils en particulier la même espérance de vie ? (1)

En 1999, sur environ 2,8 millions de jumeaux nés dans le monde, près de 1,1 million (41 %) sont nés en Afrique ; 39 % ont vu le jour en Asie, 13 % en Amérique, 6 % en Europe et 0,5 % en Océanie.

Pourtant, la population africaine ne compte que pour 13 % de la population mondiale (767 millions sur 6 milliards d'habitants), alors que l'Asie en abrite près des deux tiers (61 %) et l'Amérique et l'Europe respectivement 14 % et 12 %. La suprématie de l'Afrique concernant les naissances de jumeaux est liée à la conjonction de deux phénomènes. Tout d'abord, le taux de natalité en Afrique est bien supérieur à la moyenne mondiale, atteignant entre le double et le quadruple de celui des autres continents : d'après les Nations unies, 37 enfants pour mille habitants y sont nés en 1999, contre 21 en Asie et 10 en Europe [1].

La seconde raison est que le taux de gémellité (part des accouchements de jumeaux dans le total des accouchements) est lui aussi nettement plus élevé en Afrique que partout ailleurs : près du double de celui d'Europe et près du triple de celui d'Asie. Vingt accouchements sur mille sont gémellaires en Afrique, contre douze en Europe et seulement sept en Asie. Ces deux phénomènes se combinent, faisant de l'Afrique le continent qui contribue à lui seul à 41 % des naissances de jumeaux.

Toutefois, seule la tendance à avoir des faux jumeaux varie d'un continent à l'autre (voir encadré). Les vrais jumeaux naissent partout dans les mêmes proportions, et s'ils sont plus fréquents en Afrique c'est uniquement en raison de la plus forte natalité de ce continent : l'Afrique voit ainsi naître 22 % des vrais jumeaux, comme elle voit naître 22 % des nourrissons de la planète. Ce n'est que pour les faux jumeaux que joue le second phénomène des variations du taux de gémellité. L'Afrique est donc surtout le continent des faux jumeaux, une paire sur deux (52 %) naissant sur son sol.


Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

Près de la moitié des jumeaux naissent en Afrique
  • Naître jumeau : un handicap au début de la vie
  • La forte gémellité africaine : un problème de santé publique
  • Le jumeau-boom des pays développés : le cas de la France
  • Le rôle des traitements de la stérilité
  • La biologie de la gémellité
Références