Lire ce numéroS'abonner en ligneSix milliards ... et après ?

couverture_publication

Henri Leridon

Population et Sociétés

N°352, décembre 1999, 1,50 €. n° ISSN 01847783

Pour télécharger l'article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l'avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre


Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

À l'invitation des Nations Unies, la presse a largement célébré le 12 octobre l'arrivée du « six milliardième homme ». Comme celui-ci a dû naître au paléolithique, il y a environ 30 000 ans, il s'agissait en fait de marquer le moment où la population mondiale a atteint six milliards d'habitants : la même erreur avait d'ailleurs été commise en 1987, lors des 5 milliards... (voir [1] et [4]). La date ne peut, de plus, qu'être approximative, compte tenu de la précision des données démographiques : la population mondiale n'est sûrement pas connue à moins de 3 ou 4 % près, soit environ deux années de croissance au rythme actuel... Mais si le but était de sensibiliser l'opinion à l'évolution démographique récente et future, cet objectif a été atteint.

Un enjeu majeur des estimations et des exercices de projection est de savoir combien de temps, et jusqu'où, la croissance de la population peut se poursuivre. Alors que depuis quelque temps les projections de la Division de la population des Nations unies, comme les commentaires des spécialistes internationaux, envisagent une stabilisation de la population mondiale dans les prochaines décennies, à un niveau qui baisse au fil des projections successives, certains médias s'alarment toujours des tendances actuelles. Il existe donc un certain décalage entre l'évolution du point de vue des spécialistes et le ton de nombre


Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

Six milliards... et après ?
  • Retour sur les prévisions de 1980
  • 50 ans de projections
  • Les prévisions pour 2050
  • Les conditions de la stabilisation

Références

Fantasmes - Y aura-t-il un baby-boom au début de l'an 2000 ? - Laure de Martini et Antoine Chastand (CNAMTS)