Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19170/picto.fr.population.societes.2013.502.immigres.france.majorite.femmes.jpg

Les immigrés en France : en majorité des femmes

Population et Sociétés

502, juillet-août 2013

n° ISSN 01847783

Les femmes sont désormais majoritaires parmi les immigrés en France. Comme nous l’expliquent Cris Beauchemin, Catherine Borrel et Corinne Régnard en analysant les données de l’enquête Trajectoires et Origines (TeO), contrairement à ce que l’on pourrait penser, la féminisation des immigrés n’est pas due seulement au regroupement familial. Les femmes migrent de plus en plus de façon autonome afin de travailler ou de faire des études.
La population immigrée comprend 51 % de femmes en France métropolitaine en 2008. Comme le montre l’enquête Trajectoires et Origines (TeO), la féminisation de la population immigrée ne vient pas seulement du regroupement familial. Les courants migratoires les plus féminisés sont en fait ceux dans lesquels les femmes célibataires ou pionnières (qui devancent leur conjoint en migration) sont les plus nombreuses. Rejoindre un conjoint en France n’est plus réservé aux femmes : les hommes forment après 1998 le tiers des personnes regroupées et progressent également parmi les conjoints de Français.
En définitive, sans atteindre un équilibre parfait entre hommes et femmes, les comportements migratoires des deux sexes se rapprochent fortement.

Du même auteur

Sur le même thème