Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19106/picto.fr.population.societes.2007.438.mutilations.sexuelles.feminines.jpg

Les mutilations sexuelles féminines : le point sur la situation en Afrique et en France

Population et Sociétés

438, octobre 2007

n° ISSN 0184 77 83

Pour lutter contre l’excision en France, il importe de mieux connaître la population de femmes concernées et les pratiques dans les pays d’origine, africains principalement. Armelle Andro et Marie Lesclingand nous expliquent que la situation varie d’un pays d’Afrique à l’autre, ceci indépendamment de la religion. Concernant la France, elles tentent une évaluation du nombre de femmes ayant déjà subi cette mutilation sexuelle et annoncent une enquête pour mieux connaître les conséquences de cette pratique, afin d’améliorer la prise en charge de ces femmes.

 

 

Dans le monde, 100 à 140 millions de femmes ont subi une mutilation sexuelle. Habitant principalement en Afrique sub-saharienne, 5 % vivent dans les pays européens d’immigration africaine ainsi qu’en Amérique du Nord. Dans les pays d’origine, la situation varie, certains pays pratiquant massivement l’excision, comme la Guinée, où 96 % des femmes sont excisées, et d’autres, presque pas, comme le Niger, où seulement 2 % des femmes le sont. L’excision est par ailleurs en recul dans ces pays. La France compterait en 2004 autour de 50 000 femmes adultes excisées. Une enquête est en préparation pour mieux connaître les conséquences de ces mutilations afin d’améliorer la prise en charge sanitaire de ce problème.

Du même auteur

Sur le même thème