Cris Beauchemin nous explique la politique d’accueil de doctorants à l'Ined :

Décoration
Géographe de formation, chercheur à l'Ined depuis 2005, Cris Beauchemin travaille sur la migration et l'urbanisation en Afrique de l'Ouest, les migrations internationales (Nord-Sud) et l'intégration des migrants et de leurs enfants en France. Il est responsable du projet MAFE et co-responsable du projet TeO. Il est le délégué aux affaires doctorales et post-doctorales de l'Ined.

Pourquoi une politique d'accueil de doctorants à l'Ined ?

Comme les autres instituts de recherche, l'Ined a vocation à faire de la « formation à la recherche par la recherche ». L'institut ne dispense pas de diplôme et n'organise pas d'enseignements réguliers. En revanche, il accueille dans ses murs des étudiants qui veulent se former à la recherche sur les questions de population, des doctorants notamment. Ils sont une trentaine. Ils viennent d'horizons disciplinaires très variés : démographie, économie, géographie, histoire, santé publique, sociologie... Chacun d'eux est inscrit dans une université, ce qui permet à l'Ined de nouer et d'entretenir des liens forts avec l'enseignement supérieur, en France et à l'étranger. En 2011-2012, par exemple, en plus des doctorants inscrits dans 10 établissements français d'enseignement supérieur, nous avons accueilli des doctorants qui venaient de Belgique (Université catholique de Louvain), des Etats-Unis (Princeton), de Grande-Bretagne (Oxford, Sussex), de République Tchèque (Charles University, Prague), du Portugal (Université de Lisbonne) et d'Espagne (Université Autonóma de Barcelona).

Quelles sont les modalités d'accueil et de financement ?

Il existe deux grands types d'accueil. D'un côté, les accueils temporaires (quelques mois) de doctorants étrangers : ce sont des « visiteurs » ; d'un autre côté, les doctorants « résidents ». Ceux-là sont accueillis pour au moins un an, le plus souvent pour toute la durée de leur thèse. S'ils n'ont pas une allocation de recherche de leur Université ou d'un autre organisme, ils sont financés par l'Ined. Ils bénéficient d'un environnement matériel optimal pour la réalisation d'une thèse : un bureau équipé, des moyens pour réaliser des séjours de recherche ou se rendre à des conférences, l'accès direct à tous les services de l'institut (documentation, informatique, méthodes statistiques...). Ils sont intégrés dans une unité de recherche et sont plus particulièrement suivis par un chercheur de l'Ined proche de leur sujet, qui peut être ou non leur directeur de thèse. L'Ined soutient beaucoup l'idée d'un encadrement pluriel et coordonné : tout doctorant accueilli à l'Ined est suivi à la fois par son directeur et par un autre chercheur, pour multiplier les regards et les soutiens. Les relations entre le doctorant et ses deux « encadrants » sont formalisées dans le cadre d'une charte des doctorants qui est en voie d'adoption par nos conseils.

Comment devenir doctorant à l'Ined ?

Un appel à candidature est lancé en mars de chaque année. Il est diffusé aussi largement que possible, en français et en anglais. Il est accessible sur le site de l'Ined .
Pour être éligibles, les étudiants doivent avoir la perspective certaine d'être inscrits en thèse au moment de leur arrivée à l'Ined à la rentrée suivante. L'appel est donc ouvert aux étudiants déjà inscrits en thèse, mais aussi et surtout aux étudiants qui ont achevé ou sont en train d'achever leur master 2. En 2013, une nouveauté : en plus du dossier habituel à rendre début juin, les nouveaux candidats devront aussi transmettre leur mémoire de M2 qui devra avoir été soutenu (fin juin au plus tard). Il est essentiel de prendre le temps de préparer ce dossier car il doit inclure un solide projet de thèse, en plus des lettres d'appui du futur directeur de thèse et du chercheur de l'Ined qui encadrera l'étudiant s'il est recruté. Il est important que les étudiants prennent contact à l'avance avec les chercheurs de l'Ined qui pourraient être intéressés par leurs travaux.

La sélection se fait sur dossier, sans audition. Elle est serrée : en 2012, nous avons reçu 80 dossiers ; nous avons attribué 5 allocations de 3 ans et 4 allocations d'une année pour des fins de thèse. Tout est mis en œuvre pour que le processus de sélection soit transparent. La procédure est décrite dans l'appel à candidature : composition du comité de sélection, mise à disposition des formulaires vierges d'évaluation, etc. La sélection est faite par un comité mixte composé de 5 chercheurs de l'Ined et de 5 personnalités scientifiques extérieures, constitué dans le cadre du laboratoire d'excellence iPOPs . A l'issue de la réunion du comité, qui se tient début juillet, un rapport est rédigé sur le déroulement de la sélection. Il est disponible sur demande et tous les candidats reçoivent un avis personnalisé.

Mise à jour : 26 septembre 2012