Laurent Toulemon, France Meslé et Jacques Véron répondent à nos questions sur le dictionnaire :

Auteurs du dictionnaire demographie Ined
France Meslé, Laurent Toulemon et Jacques Véron sont démographes et directeurs de recherche à l'Ined, leurs domaines de recherche sont complémentaires. Ils ont eu la responsabilité scientifique du dictionnaire de démographie et des sciences de la population paru chez Armand Collin. 

Pourquoi un nouveau dictionnaire de démographie ?

Jusqu'à maintenant, en langue française, deux dictionnaires de démographie étaient disponibles. Deux dictionnaires au demeurant très différents l'un de l'autre. Le premier, le Dictionnaire démographique multilingue, avait pour objectif de fixer les termes de la démographie et d'en faciliter les traductions dans différentes langues. Le second, le Dictionnaire de démographie, rédigé par Roland Pressat, se veut plus technique et le choix fait est celui d'un nombre restreint d'entrées centrées largement sur ce qu'on appelle l'« analyse démographique ».
Il était devenu indispensable de proposer un dictionnaire retenant un champ plus large, celui des sciences de la population. Les termes de la démographie stricto sensu y sont présents mais aussi des termes relevant de disciplines connexes à la démographie, comme l'histoire, la géographie, la sociologie, l'économie, la statistique, l'épidémiologie, etc. abordant chacune certains aspects des phénomènes de population.
Lorsque Dominique Paris, chef du service des Éditions et Jean-Marc Rohrbasser, rédacteur en chef des collections, nous ont proposé d'assurer la responsabilité du projet nous n'avons pas hésité à nous lancer dans l'aventure !

Quelle forme revêt-il ?

Nous avons voulu que le dictionnaire soit un projet collectif de l'Ined et avons bénéficié de la grande diversité des chercheurs de l'Ined et des chercheurs associés tant du point de vue des disciplines couvertes que des approches utilisées. Nous voulions un ouvrage rigoureux mais accessible, rendant compte de la richesse des sciences de la population. Chaque auteur y présente des notions qui lui sont familières dans des articles s'ouvrant systématiquement sur une définition simple et développant ensuite certains aspects historiques, géographiques, méthodologiques des concepts. Chacun s'y exprime avec sa sensibilité ce qui fait, espérons nous, de ce dictionnaire un ouvrage vivant.
Des entrées plus ou moins longues -il y en a 400- ont donc été ainsi rédigées par plus de 60 auteurs, que nous remercions ici pour leur participation à ce travail collectif. Par ailleurs une vingtaine de mini essais présentent des points de vue volontairement « engagés » sur des questions de population comme : « Faut-il ouvrir les frontières ? », « Y a-t-il une limite à la vie humaine ? », etc

A quel public s’adresse-t-il ?

Ce dictionnaire s'adresse aussi bien aux enseignants du second degré, en particulier ceux en charge des sciences économiques et sociales, qu'aux étudiants engagés dans des filières quantitatives ou qualitatives, qu'aux universitaires et aux journalistes. Il devrait aussi intéresser un public « éclairé » désireux de mieux comprendre les concepts de la démographie, et les enjeux associés aux changements démographiques. Notre espoir est de le voir figurer en bonne place autant sur les étagères personnelles que sur les rayons des bibliothèques universitaires.
Mise à jour : 24 août 2011