France Prioux, Dominique Tabutin et Laurent Toulemon nous parlent de la revue Population

Population Editors
Dominique Tabutin est professeur à l'université de Louvain-La-Neuve, Belgique ; France Prioux et Laurent Toulemon sont chercheurs à l'Ined. Ils sont rédacteurs en chef de Population, revue scientifique publiée par l'Ined.

Qu’est-ce que la revue Population ?

La revue est née en 1946, en même temps que l'Ined. Dès sa création, elle a regroupé des articles très divers. Certains articles, parfois assez techniques, reflétaient les débats démographiques de l'époque, en France et à l'étranger. L'ouverture à d'autres disciplines (sociologie, histoire, santé publique, etc.) s'est accompagnée de la volonté de développer une école française de démographie. En 1989, une sélection anglaise, annuelle, a été créée, pour toucher le lectorat anglophone. Depuis 2002, la revue existe en deux versions, l'ensemble des articles étant publiés, avec un mois de décalage, en français dans Population-F et en anglais dans Population-E, à raison de quatre numéros par an. C'est aujourd'hui une des principales revues mondiales en matière d'études de population, la seule intégralement publiée dans ces deux langues. Elle contient des articles, des notes de recherche, des chroniques annuelles sur la Conjoncture démographique en France et sur la Démographie des régions du monde, ainsi qu'une bibliographie critique consacrée le plus souvent à un thème spécifique.

Qui s’occupe de la revue ?

Les trois rédacteurs en chef sont épaulés par un comité de rédaction composé aujourd'hui de neuf membres, majoritairement extérieurs à l'Ined, et un secrétariat. Le comité sélectionne les articles qui lui sont soumis, en français ou en anglais, à partir de deux ou trois évaluations anonymes. Les mérites et limites de chaque article sont discutés collectivement avant une décision collégiale. Le processus de publication est sélectif : un quart des articles sont acceptés sous réserve de modifications, un quart reçoivent une proposition de nouvelle soumission, avec des indications d'amélioration, et la moitié sont rejetés. Une fois un article accepté, un travail de vérification et de mise en forme est effectué par l'assistante de rédaction, en liaison avec les auteurs et les rédacteurs en chef. L'article est ensuite « maquetté » et traduit. L'Ined soutient fortement le processus de fabrication de la revue, dont il est éditeur.

Quelles évolutions pour le futur ?

Le contenu de la revue restera soumis pour l'essentiel au processus de soumission spontanée d'articles, en français ou en anglais. La politique de la revue consiste à conserver la diversité d'approches et de sujets, et nous encourageons des collègues de disciplines proches de la démographie à soumettre dans Population. Les articles spécifiques de conjoncture seront conservés.
À l'ère de l'Internet et du numérique, la diffusion de la revue devra évoluer : la plupart des lecteurs de Population y ont accès par le biais d'abonnements électroniques collectifs à des « bouquets » de revues ; l'accès immédiat et gratuit aux articles doit se développer, sans nuire à l'équilibre financier de la revue. Nous devons augmenter notre lectorat anglophone, tout en conservant notre spécificité éditoriale.

Mise à jour : 26 avril 2012