Démographie et VIH

© IRD - Elisabeth Deliry Antheaume

En 2015, 36,7 millions de personnes vivaient avec le VIH. Des progrès considérables ont été effectués pour permettre l’accès aux traitements antirétroviraux à plus de la moitié des personnes vivant avec le VIH (18,2 millions) (Chiffres Onu-Sida). L’Afrique de l’Est et du Sud restent les régions les plus touchées avec 19 millions de personnes vivant avec le VIH. Plusieurs études de l’Ined abordent la question du VIH au cours des cycles de vie, son effet sur la mortalité, la qualité de vie et la sexualité, le vécu de discriminations ainsi que les politiques de santé.

Cette page thématique propose une sélection de travaux de chercheur-e-s de l’Ined et de publications de l’institution, en français ou en anglais, intégralement accessibles en ligne et classés par grands thèmes.

(Mis à jour en novembre 2016)

Le VIH au cours du cycle de vie

  • © PHPT-IRD Lallemant, Marc

    Thaïlande : comment affronter le VIH à l’adolescence ?

    Par Amélie Piroux et Sophie Le Coeur
    Fiche d’actualité scientifique n° 407, IRD, 2012

    Si la transmission du VIH à l’enfant semble désormais maîtrisée en Thaïlande, de nombreux enfants doivent encore vivre avec le virus. Comment la maladie affecte-t-elle le déroulement de leur adolescence ? L’enquête TEEWA (Teenagers Living with Antiretrovirals) donne des pistes pour répondre aux besoins de cette population.

    Lire la fiche

  • Relations intergénérationnelles dans un contexte d’accès généralisé au traitement du sida en Thaïlande : parents âgés, enfants adultes

    Par Eva Lelièvre et Sophie Le Cœur
    Autrepart, n° 53, 2010, p. 147-165

    Avec la généralisation de l’accès au traitement du sida en Thaïlande, l’un des pays d’Asie du Sud-Est le plus touché par l’épidémie, les relations intergénérationnelles ont été modifiées. Le développement des traitements antiviraux a rendu de nouveau possibles des solidarités vis-à-vis des plus âgés.

    Lire l’article

  • Vieillir avec le VIH : les relations intergénérationnelles en Thaïlande dans un contexte d’accès généralisé aux traitements

    Par Eva Lelièvre et Sophie Le Coeur
    Ageing & Society, Vol. 32, n° 4, May 2012, p. 561-585

    L’apparition des antirétroviraux a permis d’envisager le VIH comme une maladie chronique et non plus mortelle. En quoi ces traitements ont-ils modifié les relations intergénérationnelles dans les familles où des adultes sont confrontés au VIH ? C’est l’objet de cette enquête réalisée par deux chercheuses de l’Ined.

    Lire l’article [EN] 

  • Étude sur la prise en charge des personnes vieillissantes vivant avec le VIH/SIDA

    Par Aline Desesquelles, Anne Gotman, Julie Micheau et Éric Molière
    Plein sens : rapport d’étude de la Direction générale de la santé de Paris, 2013, 14 p.

    Comment vit-on âgé avec le VIH ? Cette étude menée auprès de personnes âgées de plus de 60 ans apporte un nouvel éclairage, notamment sur les parcours de vie des personnes concernées ainsi que sur l’impact de la maladie quant à leur situation économique et sociale.

    Lire l’article

  • Cost-Effectiveness of Early Infant HIV Diagnosis of HIV-Exposed Infants and Immediate Antiretroviral Therapy in HIV-Infected Children under 24 Months in Thailand

    Par Intira J. Collins, John Cairns, Nicole Ngo-Giang-Huong, Wasna Sirirungsi, Pranee Leechanachai, Sophie Le Cœur, et al.
    PLoS one, mars 2014, 10 p.

    Les risques de mortalité des enfants de moins de 24 mois souffrant du VIH et ne recevant pas de traitement sont très élevés. Quels sont les effets d’un diagnostic précoce et de la mise en œuvre immédiate d’un traitement antirétroviral ?

    Lire l’article [EN]

Mesurer la prévalence

  • © PHPT-IRD - Lallemant, Marc

    Comprendre la dynamique de l’épidémie et évaluer les besoins

    Interview de Sophie Le Coeur et Éva Lelièvre
    Transversales n°48, 2009

    L’épidémiologiste et démographe Sophie Le Coeur est responsable du projet « Sida dans les pays en développement : impact socio démographique et économique » mis en place par l’Ined. Avec sa consoeur démographe Éva Lelièvre, elle revient sur l’apport de la démographie à la recherche sur le VIH/sida.

    Lire l’article

  • La situation de l’épidémie VIH/Sida

    Par Joseph Larmarange (IRD, Ceped), Sophie Le Coeur
    Note d’analyse de l’Ined, 2007

    La découverte en 1983 du virus du sida (Virus de l’immunodéficience humaine ou VIH) par deux chercheurs français de l’Institut Pasteur, Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier a été couronnée par l’attribution du prix Nobel de médecine 2008. Trente ans après cette découverte majeure, où en est l’épidémie de VIH/sida ?

    Lire la fiche

  • La situation de l’épidémie VIH/Sida en 2013

    Par Joseph Larmarange (IRD, Ceped), Sophie Le Coeur
    Note d’analyse de l’Ined, 2013 (mise à jour de 2008)

    En 2012, environ 35,3 millions de personnes vivaient avec le virus du sida dans le monde, selon les estimations du rapport 2013 de l’agence ONUSIDA. L’Afrique sud-saharienne reste de loin la région la plus touchée.  

    Lire la fiche

Migration et VIH

  • Migrants subsahariens suivis pour le VIH en France : combien ont été infectés après la migration ? Estimation dans l’étude ANRS-Parcours

    Par Annabel Desgrées du Loû, Julie Pannetier, Andrainolo Ravalihasy, Anne Gosselin, et al.
    Bulletin épidémiologique hebdomadaire. BEH, nº 40-41, 1er décembre 2015, p. 752-758

    Une enquête transversale biographique a été conduite en Île-de-France, entre 2012 et 2013, auprès de personnes originaires d’Afrique subsaharienne souffrant du VIH, afin d’établir dans quelle proportion celles-ci avaient été contaminées en France.  Les résultats montrent qu’une part importante des personnes contaminées, de 35 à 49%, l’ont été en France.

    Lire l’article

     

  • Access to employment among African migrant women living with HIV in France: opportunities and constraints

    Marjorie Gerbier-Aublanc, Anne Gosselin & the PARCOURS study group
    AIDS Care, published online, 21 avril 2016, 4 p.

    Des données à la fois quantitatives et qualitatives ont montré que les femmes originaires d’Afrique subsaharienne séropositives ont accès au monde du travail en France plus rapidement que les autres, aidées en particulier par les réseaux de migrants. Elles travaillent pour la plupart dans le domaine de la santé.

    Lire l’article [EN]

Mortalité

  • Différentes évolutions de la mortalité infantile et adulte en Afrique subsaharienne: données d’enquêtes sur la survie des enfants et fratries

    Par Bruno Masquelier, Georges Reniers, Gilles Pison
    Population studies, vol. 68, n° 2, July 2014, p. 161-177

    Tandis que la mortalité infantile a baissé, la mortalité à l’âge adulte a nettement augmenté dans de nombreux pays d’Afrique de l’Est et du Sud du fait de la hausse de personnes touchées par le VIH, même si l’Afrique de l’Est connaît aujourd’hui un ralentissement de la mortalité avec le développement des programmes de traitements antirétroviraux.

    Lire l’article [EN]

  • Analyse démographique de la mortalité par sida en Espagne

    Par Béatrice Valdes
    Population, revue de l’Ined, vol. 68, n° 3, 2013, p. 539-552

    L’auteure de cet article a analysé les données relatives à l’épidémie du sida pour l’Espagne, qui présente, parmi les pays européens, une mortalité par sida très importante, et ce, encore aujourd’hui.

    Lire l’article

Qualité de vie, sexualité, société

  • The Development of PROQOL-HIV: An International Instrument to Assess the Health-Related Quality of Life of Persons Living With HIV/AIDS

    Par Martin Duracinsky, Susan Herrmann, Baiba Berzins, Andrew Armstrong, Rewa Kohli, Sophie Le Coeur, et al.
    JAIDS, Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes, vol. 59, n° 5, 2012, p. 498-505

    La qualité de vie de personnes atteintes du VIH de 11 pays a été analysée, avec une prise en compte notamment des émotions ressenties, de la fatigue, du sommeil, ou encore de l’activité quotidienne. Elle varie en fonction du milieu socio-culturel et de l’avancée du traitement.

    Lire l’article [EN]

  • Sexualité, relations et prévention chez les homosexuels masculins : un nouveau rapport au risque

    Sous la dir. de Michel Bozon et Véronique Doré
    ANRS (Collection Sciences sociales et sida), 2007, 106 p.

    Les actions en faveur de la sensibilisation à la prévention doivent sans cesse être renouvelées, dans un contexte d’individualisation normative de la sexualité, face au sida, maladie chronique devenue moins visible du fait des traitements mis en place.

    Lire l’article

  • Marital sex among people living with HIV receiving antiretroviral treatment in Northern Thailand

    Par Sophie Le Coeur, Michel Bozon, Eva Lelièvre, et al.
    Culture, Health & Sexuality: An International Journal for Research, Intervention and Care Volume 16, n° 8, 2014, p. 898-915

    Quels sont les impacts des traitements antirétroviraux sur la sexualité des personnes vivant avec le VIH ? Comparaison entre les pratiques de patients suivis dans quatre hôpitaux du Nord de la Thaïlande et celles de personnes non infectées.

    Lire l’article [EN]

  • © IRD - Fay, Maurice

    L’évolution des comportements sexuels : des normes sociales aux politiques de santé publique

    Par Nathalie Bajos, Michel Bozon, Nathalie Beltzer, et al.
    AIDS, Official journal of the international Aids society, Vol. 24, n°8, 2010, p. 1185-1191

    Quel est l’impact des normes sociales et des politiques de santé publique sur l’évolution des comportements sexuels ? Pour étayer leur analyse, les auteurs de cet article se sont basés sur l’exemple de la France où plusieurs études sur les comportements sexuels ont été menées en 1970, 1992 et 2006.

    Lire l’article [EN]

  • CC Caribb

    Les personnes vivant avec le VIH face aux discriminations en France métropolitaine

    Par Élise Marsicano, Rosemary Dray-Spira, France Lert, Christine Hamelin et l’équipe ANRS-VESPA2
    Population & Societés n° 516, 2014

    Un quart des personnes séropositives interrogées dans l’enquête ANRS-Vespa2 disent avoir subi des discriminations –principalement liées au VIH, mais aussi racistes ou homophobes- au cours des deux dernières années. D’après les résultats analysés dans le dernier numéro de « Population & Sociétés », les femmes séropositives déclarent davantage de discriminations que les hommes, en particulier les immigrées d’Afrique subsaharienne et celles qui consomment des drogues par intraveineuse. Onze pour cent des personnes séropositives, plus particulièrement les femmes et les homosexuels hommes, déclarent des discriminations au sein de leur famille, encore accentuées quand ils ou elles sont sans emploi.

    Lire l’article