Politique familiale

CC CG94 - photo

Promouvoir la natalité, favoriser l’emploi, faciliter la conciliation entre vie professionnelle et familiale, réduire les inégalités entre femmes et hommes, protéger les familles les plus modestes, compenser le coût des enfants… Les politiques familiales des pays développés ont beaucoup évolué ces dernières décennies et englobent désormais une grande diversité d’objectifs et de moyens. Comment mesurer l’efficacité des multiples dispositifs ? Quel est leur impact sur la fécondité, l’emploi des femmes ou le bien-être des enfants ?

Cette page thématique propose une sélection d’articles de chercheur-e-s de l’Ined et de publications de l’institution, en français ou en anglais, intégralement accessibles en ligne et classés par grands thèmes.

(Mis à jour en août 2016)

Politiques familiales en France et dans les pays OCDE

  • Family policies and diversity in Europe : the state-of-the-art regarding fertility, work, care, leave, laws and self-sufficiency [Politiques familiales et diversité en Europe : état des connaissances sur la fécondité, l’emploi, les soins (...)]

    Par Olivier Thévenon et Gerda Neyer

    Families and societies, 2014. - 1 vol. (70 p.)

    Quels impacts les politiques familiales ont-elles sur la constitution d’un foyer, et, plus largement, sur les différentes étapes de la vie des individus ? Les auteurs de cet article rendent compte de la littérature scientifique existante sur ce sujet.

    Lire l’article [EN]
  • Family Policies in OECD Countries: A Comparative Analysis [Les Politiques familiales dans les pays de l’OCDE : analyse comparative]

    Par Olivier Thevenon

    Population and development review n°1, (vol. 37, p. 57-87), Mars 2011

    Ce panorama des politiques familiales des pays développés autour de 2005 s’appuie sur la base de données sur la famille de l’OCDE pour mesurer le poids des principaux instruments utilisés : aides financières, offre de services d’accueil, congés parentaux. Cette analyse comparée fait ainsi émerger plusieurs « modèles » de politiques familiales, qui rassemblent des groupes de pays parfois assez hétérogènes.

    Lire l’article [EN]

  • Les politiques familiales des pays développés : des modèles contrastés

    Par Olivier Thévenon

    Population et sociétés n°448, septembre 2008

    Les politiques familiales des pays développés varient beaucoup d’un Etat à l’autre. Les pays nordiques soutiennent surtout les parents de très jeunes enfants, les anglo-saxons aident davantage les familles les moins aisées… De son côté, la France propose des aides diversifiées et des services d’accueil de la petite enfance plus étendus que les autres pays continentaux.

    Lire l’article

  • Compenser le coût des enfants : quelles implications pour les politiques familiales ?

    Par Olivier Thévenon

    Politiques sociales et familiales n° 98 (p. 85-95), décembre 2009

    Comment mesurer le coût, direct et indirect, des enfants ? Quels sont les enjeux des politiques familiales qui cherchent à le compenser ? Est-il possible de concilier cet objectif avec d’autres, comme la réduction des inégalités ? Comment rendre ces politiques plus efficaces ?

    Lire l’article

  • CC Service photo, photothèque du conseil général du Val de Marne

    Pourquoi réformer l’accueil de la petite enfance en France? Comparaison avec les autres pays de l’OCDE

    Par Olivier Thévenon

    Revue d’Economie Politique, Vol. 121 (p.667-712), Dalloz, 2011

    En France, les aides très diversifiées pour la garde des jeunes enfants visent à favoriser un « libre choix » des parents, qui reste toutefois très dépendant de leur niveau de vie et leurs contraintes professionnelles. Cet article présente l’intérêt et le coût d’une réforme de la petite enfance qui développerait davantage l’offre de services d’accueil et offrirait un congé parental plus court mais mieux rémunéré.

    Lire l’article

  • Les politiques familiales en France et en Europe : évolutions récentes et effets de la crise

    Par Olivier Thévenon, Willem Adema, Nabil Ali

    Population et sociétés n° 512, juin 2014

    Face à la crise, la plupart des pays européens ont ajusté leurs politiques familiales en deux temps : ils ont d’abord cherché à atténuer ses effets en augmentant les aides aux familles, avant d’engager des mesures d’austérité ou de maîtrise des dépenses. La France recentre sa politique vers les ménages les plus modestes et donne la priorité aux services d’accueil de la petite enfance.

    Lire l’article 

  • Les politiques de conciliation du travail et de la vie familiale en France au regard des pays de l’OCDE. A partir de la synthèse des études "Bébés et employeurs"

    Par Willem Adema, Olivier Thévenon

    Recherches et prévisions n° 93 (p. 51-72), septembre 2008

    Comparée aux autres pays de l’OCDE, comment la France favorise-t-elle la conciliation entre vie familiale et professionnelle ? Un ensemble de mesures assez diversifié apporte un soutien continu aux parents durant toute la période de l’enfance. Mais la marge de choix des ménages dépend beaucoup de leurs revenus.

    Lire l’article

  • La raison démographique dans les réformes de politiques familiales en France et en Allemagne

    Par Anne Salles, Marie-Thérèse Letablier

    Politiques sociales et familiales  n° 112 (p. 73-88) , juin 2013

    Cet article compare l’évolution des politiques familiales de la France, aujourd’hui l’un des pays les plus féconds d’Europe, et de l’Allemagne, l’un des moins féconds. Préoccupée par la dépopulation dès la fin du XIXe siècle, la France a gardé une orientation nataliste. Elle favorise aujourd’hui l’emploi des mères tout en cherchant à préserver un libre choix des familles. De son côté, l’Allemagne n’a réorienté sa politique familiale, restée longtemps taboue à l’Ouest, qu’au début des années 2000.

    Lire l’article

  • The political economy of child-related leave policies in OECD member states: key trends and the impact of the crisis [L’économie politique des congés parentaux dans les Etats membres de l’OCDE : principales tendances et effets de la crise]

    Par Olivier Thévenon

    Document de travail n°208, mars 2014

    Au cours des dernières décennies, la durée du congé parental s’est beaucoup allongée dans les pays de l’OCDE. Il reste aujourd’hui essentiellement utilisé par les mères et un nombre croissant de pays prennent des mesures pour en réserver une partie aux pères. Cet article examine les facteurs économiques et politiques qui guident ces évolutions et les différents dispositifs en vigueur.

    Lire l’article [EN]

Politiques familiales et fécondité

  • Institutional settings of childbearing : a comparison of family policy development across OECD countries [Cadres institutionnels des grossesses : une comparaison des politiques familiales de développement entre les pays de l’OCDE]

    Par Olivier Thévenon

    Reproductive decision-making in a macro-micro perspective / Dimiter Philipov, Aart C. Liefbroer, Jane E. Klobas editors - New York : Springer, 2015, p.17-39

    Les aides financières venant compléter le revenu du ménage, les congés parentaux ou encore les prestations de services de garde d’enfants comptent parmi les composantes centrales des politiques familiales. Cette étude montre que c’est leur action combinée qui les rend efficaces.

    Lire l’article [EN]

  • Évaluer l’impact des politiques familiales sur la fécondité

    Par Olivier Thévenon

    Informations sociales, n° 183, mai - juin 2014, p. 52 – 62

    Tout d’abord exclusivement déployées pour soutenir et encourager la fécondité, les politiques familiales ont évolué au fil du temps en France, visant désormais à permettre une meilleure conciliation entre travail et vie familiale. Les aides accordées, sous forme financière, de congé parental ou de services de garde, jouent à présent des rôles complémentaires et participent à expliquer le taux de fécondité en France, un des plus élevés d’Europe.   

    Lire l’article

  • Does economic advancement ’cause’ a re-increase in fertility? An empirical analysis for OECD countries (1960-2007) [Le progrès économique entraîne-t-il une reprise de la fécondité ? Une analyse empirique des pays de l’OCDE (1960-2007)]

    Par Angela Luci-Greulich et Olivier Thévenon

    European journal of population, vol. 30, n° 2, 2014, p. 187-221

    Alors que la relation entre le taux de fécondité et le développement économique est négative dans les pays de l’OCDE au cours de la période 1960-2007, celle-ci pourrait s’inverser. En effet, quelques pays, parmi les plus développés, ont vu leur taux de fécondité en hausse dès les années 2000. Néanmoins, si elles ne sont pas accompagnées de changements institutionnels, les conditions économiques ne constituent pas un cadre suffisamment propice à l’augmentation de la fécondité.

    Lire l’article [EN]

  • Decreasing Fertility in Europe: Is it a Policy Issue? [Baisse de la fécondité en Europe : une question de politiques ?]

    Par Olivier Thévenon

     in Koenraad Matthijs, Karel Neels, Christiane Timmerman, Jacques Haers, and Sara Mels (eds.), Population Change in Europe, the Middle-East and North Africa: Beyond the Demographic Divide, Ashgate, 2015

    Enrayer le déclin de la fécondité en Europe, une question de politiques ? Malgré leur impact limité sur la fécondité, les politiques familiales jouent d’autres rôles essentiels, en facilitant notamment la conciliation entre vie professionnelle et familiale. En outre, relever la fécondité n’est pas l’unique moyen d’atteindre certains objectifs, comme répondre aux défis du vieillissement.

    Lire l’article [EN]

  • CC Pierre Bédat

    Politique familiale et natalité en France : un siècle de mutations d’une question sociétale

    Par Paul-André Rosental

    Numéro spécial de la revue Santé, société et solidarité n°2, 2010

    Bien que le natalisme ait eu une prégnance particulière en France, les retombées de la politique familiale ne se sont jamais cantonnées au seul domaine de la fécondité.

    Lire l’article

  • L’influence des politiques d’aide aux familles sur la fécondité dans les pays développées

    Par Olivier Thévenon, Anne H. Gauthier

    Numéro spécial de la revue Santé, société et solidarité n°2, 2010

    Les politiques de soutien aux familles ont un effet positif incontestable, mais limité, sur la fécondité : elles jouent davantage sur le calendrier des naissances que sur la descendance finale. Toutefois leurs répercussions à long terme restent difficiles à saisir.

    Lire l’article

  • Politiques familiales et fécondité en Allemagne aux XIXe et XXe siècles

    Par Anne Salles

    Numéro spécial de la revue Santé, société et solidarité n°2, 2010

    L’histoire de l’Allemagne permet de comparer les effets de politiques familiales opposées. Elle montre que les efforts natalistes déployés sous le IIIe Reich puis en RDA n’ont eu qu’un impact limité sur la fécondité, sans doute lié au contexte sociopolitique et à l’ambiguïté des politiques menées.

    Lire l’article

  • Politique familiale, politiques sociales et fécondité en Suède

    Par Nathalie Le Bouteillec

    Numéro spécial de la revue Santé, société et solidarité n°2, 2010

    Dans les années 1930, la Suède met en place une politique familiale volontariste. Son lien avec la fécondité, sans équivoque, va se distendre au fil des années. Au début des années 1970, le pays se tourne vers une politique d’aide sociale aux familles soucieuse de respecter la pluralité des formes familiales, tout en soutenant le modèle de la famille à deux revenus.

    Lire l’article

  • France : high and stable fertility [France : une fécondité élevée et stable]

    Par Laurent Toulemon, Ariane Pailhé, Clémentine Rossier 

    Demographic research, 2008

    Avec un taux de fécondité relativement stable et élevé, la France fait figure d’exception en Europe de l’Ouest. Sa politique familiale pourrait l’expliquer en partie : elle regroupe un large éventail de mesures, inspiré par des courants idéologiques divers, qui semble avoir favorisé le modèle de la famille à deux, voire trois, enfants.

    Lire l’article [EN]

  • The impact of family policy package on fertility trends in developed countries [L’impact des politiques familiales sur la fécondité des pays développés]

    Par Angela Luci, Olivier Thévenon

    Document de travail n°174, 2012

    Les auteurs ont analysé l’impact sur la fécondité de différents dispositifs de politique familiale, à partir des macro-données de panel de 18 pays de l’OCDE entre 1982 et 2007. Chaque instrument (congé parental, services d’accueil de la petite enfance, prestations financières) influence positivement la fécondité. Combiner ces formes de soutien aux parents qui travaillent peut ainsi faciliter leur décision d’avoir un enfant, même si toutes n’ont pas le même poids.

    Lire l’article [EN] 

  • Understanding the long term effects of family policies on fertility: The diffusion of different family models in France and Germany [Effets à long terme des politiques familiales sur la fécondité : la diffusion des modèles familiaux français et allemand]

    Par Anne Salles, Clémentine Rossier, Sara Brachet

    Demographic research (vol. 22, art. 34),  juin 2010

    En Europe, la fécondité est plus élevée dans les pays qui favorisent le maintien dans l’emploi des mères de famille. Mais changer de politique ne semble avoir d’impact à court terme que s’il est concevable de faire garder ses enfants à l’extérieur. A long terme, en revanche, les politiques peuvent modifier le rapport à l’accueil de la petite enfance, comme en témoignent les conceptions très différentes observées en France et en Allemagne de l’Ouest.

    Lire l’article [EN] 

Politiques familiales et marché du travail

  • Do ’institutional complementarities’ foster female labour force participation? [Les « complémentarités institutionnelles » encouragent-elles les femmes à travailler ?]

    Par Olivier Thévenon

    Journal of institutional economics, vol. 12, n°2, June 2016, p.471-497

    Les données de 18 pays de l’OCDE ont été étudiées afin de déterminer dans quelle mesure les politiques favorisant la conciliation des vies professionnelle et privée encouragent l’activité des mères. Les services étendus de garde d’enfants ont certes un impact sur l’activité professionnelle des femmes. Toutefois, les effets d’une politique varient selon les États et leur cadre institutionnel.

    Lire l’article [EN]

  • The political economy of child-related leave policies in OECD member states : key trends and the impact of the crisis [L’économie politique des congés parentaux dans les pays membres de l’OCDE : principales tendances et effets de la crise]

    Par Olivier Thévenon

    Paris : Institut national d’études démographiques, 2014. - 1 vol. (37 p.)

    Les congés parentaux peuvent revêtir de multiples formes, que ce soit en termes de durée ou de dispositif. Au congé maternité se sont ajoutés des congés pouvant être pris par l’un ou l’autre des parents. Les droits spécifiquement accordés au père ont constitué un changement principal. Dans cet article, sont exposés et comparés les différents congés parentaux et leurs évolutions entre les pays membres de l’OCDE, depuis le début des années 70.

    Lire l’article [EN]

  • Comment les employeurs aident-ils leurs salariés à concilier travail et famille?

    Par Cécile Lefèvre, Ariane Pailhé, Anne Solaz

    Population et sociétés n°440, décembre 2007

    Pour aider leurs salariés à concilier vie professionnelle et familiale, les employeurs préfèrent des contributions financières plutôt que des aides en nature. Les crèches d’entreprises restent rares. L’enquête Familles et Employeurs menée en 2004-2005 par l’Ined et l’Insee met aussi en évidence d’importantes différences entre public et privé.

    Lire l’article 

  • Institutional drivers of female labour force participation in OECD countries [Les facteurs institutionnels de la participation des femmes à l’emploi dans les pays de l’OCDE]

    Par Olivier Thévenon

    Documents de travail n°201, 2014

    La couverture des services d’accueil pour les enfants de moins de trois ans apparaît comme l’un des facteurs clé de la participation des femmes à l’emploi.

    Lire l’article [EN]

  • Politiques familiales, fécondité et emploi des femmes : apports et limites des comparaisons au niveau national

    Par Olivier Thevenon

    Document de travail n°200, 2014

    Quels sont les avantages et les limites des analyses comparatives des politiques familiales ? L’un des enjeux est d’identifier les facteurs qui ont permis à certains pays de combiner aujourd’hui des taux de fécondité et d’emploi des femmes comparativement élevés, alors que d’autres se situent très en retrait sur ces deux aspects.

    Lire l’article 

  • Parental Leave and Labour Market Outcomes: Lessons from 40 Years of Policies in OECD countries [Congé parental et résultats sur le marché du travail : leçons de 40 ans de politiques dans les pays de l’OCDE]

    Par Olivier Thévenon et Anne Solaz

    Documents de travail n° 199, 2014

    L’allongement du congé parental produit un léger effet positif sur le taux d’emploi des femmes lorsque sa durée reste inférieure à deux ans. Au-delà, il influence négativement le taux d’emploi des femmes et contribue à accroître les inégalités hommes-femmes.

    Lire l’article [EN] 

  • The economic impact of taking short parental leave: Evaluation of a French reform [L’impact économique d’un congé parental court : évaluation d’une réforme française]

    Par Olivier Joseph , Ariane Pailhé , Isabelle Recotillet , Anne Solaz 

    Labour Economics (vol 25, p. 63-75), décembre 2013

    Cet article analyse l’impact de la réforme de la PAJE (prestation d’accueil du jeune enfant) sur les carrières des femmes en France. Depuis 2004, une indemnisation de six mois maximum est offerte au parent qui interrompt ou réduit son activité après la naissance du premier enfant. A taux plein, ce congé parental court et rémunéré n’a pas d’impact sur le taux d’emploi et les salaires des mères, principales bénéficiaires. En revanche, à taux partiel, une option surtout choisie par des femmes plus diplômées, le taux d’emploi augmente mais les salaires ont ensuite tendance à diminuer.

    Lire l’article [EN]

  • Effets des politiques de congé parental sur les deuxièmes naissances et l’emploi des femmes en Hongrie et en Pologne

    Par Anna Matysiak et Ivett Szalma

    Population, revue de l’Ined, vol. 69, n° 4, 2014, p. 659-698

    Présentant de nombreuses caractéristiques démographiques, culturelles, politiques ou économiques communes, la Hongrie et la Pologne ont néanmoins mis en œuvre leurs propres politiques familiales, en matière de congé parental, par exemple. Dans ce texte, les auteures analysent, chez les femmes ayant eu un premier enfant, le retour à l’emploi et la naissance d’un deuxième enfant, afin de comparer l’effet des différentes mesures du congé parental. Ce dernier encourage le passage à un deuxième enfant mais retarde l’entrée ou le retour des femmes dans l’emploi. En Hongrie comme en Pologne, les femmes très diplômées ont une plus forte propension à reprendre le travail.

    Lire l’article

Politiques familiales et enfants

  • Il riconoscimento delle nuove forme di famiglia : una controversa posta in gioco nella recente politica familiare in Francia

    Par Marie-Thérèse Letablier

    Cambio, anno V, n° 9, guigno 2015, p.13-28

    Comment les nouveaux profils familiaux ont-ils été pris en compte dans la redéfinition des politiques familiales françaises ? Cet article présente un examen de plusieurs réformes récentes et des obstacles rencontrés.

    Lire l’article [IT]

  • Reconciling Work, Family and Child Outcomes: What Implications for Family Support Policies? [Concilier des objectifs pour l’emploi, la famille et les enfants : quelles implications pour les politiques familiales ?]

    Par Olivier Thevenon, Angela Luci 

    Population research and policy review, n° 6 (vol. 31,p. 855-882), décembre 2012

    Comment les politiques familiales peuvent-elles concilier les multiples objectifs qui leurs sont assignés, en plus de la compensation du coût direct et indirect des enfants ? Cet article montre qu’un ensemble cohérent de mesures de soutien aux parents d’enfants en bas âge est le seul moyen de résoudre ou limiter les conflits entre travail, famille et bien-être des enfants.

    Lire l’article [EN]

  • Indicateurs comparés du bien-être des enfants dans les pays de l’OCDE

    Par Olivier Thévenon 

    Informations sociales n°160 – L’enfant au cœur des politiques sociales

    Le bien-être des enfants est l’une des grandes priorités des politiques publiques dans les pays de l’OCDE. Mais quel est son degré réel ? Cet article présente les indicateurs comparés dans l’ouvrage de l’OCDE Assurer le bien-être des enfants, publié en 2009. Six dimensions essentielles sont étudiées : le bien-être matériel, le logement et l’environnement, l’éducation, la santé et la sécurité, les comportements à risque et la qualité de la vie scolaire.

    Lire l’article