Lire ce numéroS'abonner en ligneLa contraception en France : nouveau contexte, nouvelles pratiques ?

couverture_publication

Nathalie Bajos, Aline Bohet, Mireille Le Guen, Caroline Moreau

Population et Sociétés

N°492, septembre 2012, 1,50 €. n° ISSN 0184 77 83

Quelles sont les méthodes de contraception utilisées aujourd'hui en France ? La loi votée en 2001 visant à faciliter l'accès à la contraception, notamment chez les mineures, et l'offre de nouvelles méthodes ont-elles modifié les pratiques ? Nathalie Bajos, Aline Bohet, Mireille Le Guen et Caroline Moreau nous livrent ici les premiers résultats de l'enquête Fecond.

Retrouvez les chiffres

Dérouler les informations

Résumé (cliquez sur +)

En France, en 2010, 50 % des femmes de 15-49 ans concernées par la contraception utilisent la pilule. La proportion d'utilisatrices a légèrement diminué depuis le début des années 2000, la baisse étant compensée par l'adoption de nouvelles méthodes hormonales de contraception (implant, patch contraceptif et anneau vaginal) sauf chez les 20-24 ans. Le recours au stérilet (DIU) continue de diminuer légèrement et l'utilisation du préservatif progresse. La stérilisation contraceptive n'est utilisée que par une minorité de femmes alors qu'elle a été légalisée en 2001 comme méthode contraceptive. Environ 3 % de femmes n'utilisent pas de contraception du tout alors qu'elles ne souhaitent pas être enceintes. Cette situation est plus fréquente chez les femmes confrontées à une situation financière difficile, peu ou pas diplômées, ou vivant en milieu rural.
Dérouler les informations

Sommaire (cliquez sur +)

  • Une baisse inédite de l'utilisation de la pilule
  • Un modèle contraceptif figé
  • Des pratiques socialement différenciées
  • L'influence de la précarité socioéconomique
  • La contraception en 2010 : entre contrainte sociales et logiques médicales et financières