La circulation des Euros

Décoration

Lire le graphique

Sur cette carte sont indiquées les fréquences de pièces en euros d'origine étrangère. Les couleurs correspondent à la fréquence d'euros étrangers, du plus clair pour les faibles fréquences (5%) au plus foncé pour les fréquences élevées (70%). Les zones de même couleur correspondent ainsi à des zones de même fréquence de pièces euros étrangères. Ces mesures viennent d'enquêtes trimestrielles réalisées auprès d'un échantillon de 2000 personnes dont on a examiné le contenu du portemonnaie, pour noter le pays d'origine et la valeur faciale de leurs pièces d'euros.
Puis, pour construire la carte, on remplace l'information recueillie en chaque point d'enquête par une moyenne des fréquences dans les points voisins, en accordant plus de poids aux points proches, et moins de poids aux points plus éloignés. On remplace donc l'information en chaque point par une image de la répartition globale.



Les euros d'origine étrangère sont les moins fréquents en Bretagne et en Limousin

L'euro a été mis en place en janvier 2002. Chaque pays a frappé ses propres pièces mais les pièces circulent librement d'un pays de la « zone euro » à l'autre. Les pièces d'euros sont un marqueur des déplacements humains : elles se déplacent le plus souvent par petites quantités, dans des poches ou des portemonnaies. Des Français en déplacement dans un autre pays de la « zone euro » en rapportent de leur voyage, des visiteurs étrangers séjournant en France ou de passage en apportent avec eux. Les achats font ensuite circuler ces euros d'origine étrangère de main en main, de portemonnaie en portemonnaie. La fréquence des pièces d'origine étrangère indique ainsi la fréquence des déplacements vers ou depuis les autres pays de la «zone euro».

En janvier 2003, un an après la mise en circulation de l'euro, 11% des 19 000 pièces observées étaient étrangères, et la moitié des portemonnaies contenaient au moins une pièce étrangère. Le Limousin et la partie ouest de la Bretagne apparaissent les plus isolés. C'est le long des des frontières et des grands axes de circulation que les euros se diffusent le plus. Les origines les plus fréquentes des pièces sont l'Espagne, l'Allemagne et la Belgique, les pièces de 1 ou 2 euros étant plus mobiles que les pièces de plus faible valeur.

En savoir plus

« La circulation des euros, reflet de la mobilité des hommes » (Claude Grasland, Aurélie Tostain, France Guérin-Pace, Population & Sociétés, n°384, novembre 2002)
« Mobilité européenne, tourisme et diffusion des pièces euros étrangères en France » (C. Grasland, F. Guérin-Pace, Revue d'Economie régionale et Urbaine, 2004, n°5, pp 793-822.)
« La diffusion spatiale des pièces euro en Belgique et en France » (S. Berroir, C. Grasland, F. Guérin-Pace, Revue belge de Géographie (Belgeo), 2005, n°4, pp. 345-358.)

 



Page :
1 2 3
Mise à jour : 09 juillet 2013