Pyramide des âges de la France

pyramide_ages

Lire le graphique

Sur ce graphique, les âges sont placés sur l'axe vertical. Les effectifs des hommes sont représentés à gauche, ceux des femmes à droite. La longueur des barres est proportionnelle à la proportion de la population d'hommes ou de femmes de chaque âge. Par exemple, les tout jeunes garçons (hommes de moins d'un an) représentent 0,65 % de l'ensemble de la population française en 2003. Ici deux pyramides sont superposées : à la pyramide de la population de la France s'ajoute le «profil» de la population des 25 pays de l'Union européenne dans son ensemble à la même date, représenté par un trait rose. Cela permet de comparer la structure par sexe et âge des deux populations.

Une fécondité plus élevée en France

La forme générale de la pyramide de la France en 2003 est marquée par l'histoire du vingtième siècle : déficit des naissances pendant la guerre de 1914-18, baby-boom des années 1946 à 1973, relative stabilité des naissances depuis 30 ans. Les effectifs d'hommes et de femmes sont à peu près égaux, sauf aux grands âges où les femmes sont plus nombreuses que les hommes, parce qu'elles meurent plus tard.Par rapport à l'ensemble de l'Union européenne, représentée par un trait rose, la France se caractérise par des effectifs plus importants, en part relative, à tous les âges jusqu'à 22 ans. Les enfants de moins d'un an représentent 1,3 % de la population (0,65 + 0,65), contre seulement 1,0 % pour l'ensemble de l'Union.

Les sources

Ce graphique est issu du numéro 398 de Population & Sociétés, consacré à l'Union européenne élargie. Alain Monnier y présente les pyramides des âges des 25 pays membres de l'Union européenne, ainsi que l'évolution de la population de l'Union en tenant compte des élargissements successifs. Les effectifs de population sont publiés par l'office statistique de l'Union européenne, Eurostat, à partir d'informations fournies par les États membres. Les offices statistiques nationaux comptabilisent la population à partir des registres ou de recensements généraux, complétés par la prise en compte des mouvements de population entre deux recensements : naissances, décès, migrations.

En savoir plus

  • Alain Monnier, L'Union européenne élargie : quinze + dix = 455, Population & Societés, N° 398, février 2004
  • Site d'Eurostat : http://europa.eu.int/comm/eurostat/
  • L'Atlas de la population sur le site de l'INED : http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/atlas_population/
Page :
1 2 3
Mise à jour : 28 décembre 2010