Le triangle des lieux de rencontre

Graphique (en %)

Lire le graphique

Où rencontre-t-on son conjoint ? Les lieux de rencontre ont été regroupés en trois catégories, qui constituent les trois pôles du triangle : lieux publics à gauche, lieux privés à droite, lieux réservés en haut. Chaque côté du triangle comporte une échelle : côté bas, de gauche à droite, pour la proportion de rencontres dans un lieu privé ; côté droit, de bas en haut pour les lieux réservés ; côté gauche, de haut en bas pour les lieux publics. Pour chaque catégorie sociale, la position du point indique les fréquences des trois types de rencontre. Elles se lisent sur les échelles des trois côtés du triangle et leur somme est égale à 100. Par exemple, 16 % des grands agriculteurs ont rencontré leur conjointe dans un lieu privé, 18 % dans un lieu réservé et 66 % dans un lieu public.

À chaque groupe social son lieu de rencontre

Que nous dit ce graphique ? De même que n'importe qui ne vit pas avec n'importe qui, n'importe qui ne trouve pas son conjoint dans n'importe quel lieu. Les hommes des classes populaires rencontrent souvent leur conjointe dans un lieu public, ouvert à tous.
Les lieux réservés, où l'on se retrouve « entre soi », sont fréquentés surtout par certains groupes sociaux des classes supérieures, en particulier les professions intellectuelles. Ce sont des lieux où n'entre pas qui veut et où des règles de comportement strictes doivent être respectées. Enfin, les cadres du privé, patrons ou professions libérales, semblent plus à l'aise dans les lieux strictement privés, entre amis ou en famille.


La source

Les données proviennent de l'enquête sur la formation des couples (Ined, 1984). Il avait été demandé aux personnes interrogées où elles avaient rencontré leur conjoint(e). Les lieux de rencontre ont été classés a posteriori en trois catégories : lieux publics (fête publique, bal, rue, café, centre commercial...), lieux réservés (association, lieu d'études ou de travail, salle de concert...) et lieux privés (réunions de famille ou d'amis). La profession retenue est celle de l'homme.
Ce graphique et son commentaire sont extraits de l'article de Michel Bozon et François Héran « La découverte du conjoint. II. Les scènes de rencontre dans l'espace social », Population, 1, 1988, p. 121-150, republié dans l'ouvrage cité plus bas.

Page :
1 2
Mise à jour : 28 décembre 2010