Publication search

Display more fields
/fichier/s_rubrique/19646/couv_guerin_2008.gif

Ces lieux qui nous habitent

Collection : Coéditions

2008, 275 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7526-0494-1

25,00 €

Avant-propos, France Guérin-Pace, Elena Filippova

I – La composante spatiale des identités

  • Les territoires qui nous appartiennent, les territoires auxquels nous appartenons, Elena Filippova, France Guérin-Pace
  • Déclin (aisons) de l’appartenance dans les territoires de l’individualisme et de la mobilité, Yannick Sencébé
  • Les dynamiques individuelles d’appartenance territoriale,  Marie-Laetitia Helluy-des Robert
  • Le lieu de sépulture, un révélateur de l’identité territoriale ?,  Catherine Armanet
  • Autour du patrimoine : des enjeux d’ancrage spatial et de construction identitaire, Vincent Veschambre


II – L’invention de territoires identitaires

  • De l’espace vécu au territoire ? Le département des Landes dans l’identité de ses habitants, Julien Aldhuy
  • De la carte d’identité à l’identité à la carte, Ronan Le Coadic
  • Repenser les territoires : produire, détruire ou recomposer les identités locales ? L’exemple de la Costa Serena en Corse, Philippe Pesteil
  • Septimanie : du nom-lieu au non-lieu, Sylvie Sagnes
  • La difficile construction d’une identité transfrontalière dans l’espace de la Grande Région SarLorLux, Éric Auburtin


III – Identités et territoires : une relation complexe

  • Liens faibles et ségrégations fortes, Hervé Le Bras
  • L’identité nationale en question, Yves Guermond
  • Modernisation coloniale, identification des personnes et ancrage au territoire, Kamel Kateb
  • Identités, territoires et citoyenneté en Malaisie : le cas de Penang, Christian Giordano
  • Prendre la partie pour le tout. Quartier et identité gays, une évidence trompeuse, Marianne Blidon


Les auteurs

Qu'est-ce qui fonde le sentiment d'appartenance à un territoire ? Comment et pourquoi les individus investissent-ils plus certains lieux que d'autres ? Pourquoi certains territoires sont-ils davantage porteurs d'identité, assignant parfois même une identité à l'insu des personnes ? C'est l'ensemble de ces questions, et plus largement la relation entre identités et territoires, que cet ouvrage tente d'éclairer par une démarche pluridisciplinaire, à travers des contributions de géographes, démographes, sociologues, anthropologues et historiens. Il aborde des terrains socioculturels très contrastés, envisagés à différentes échelles géographiques. Dans un contexte de mondialisation où l'individu se définit par des appartenances multiples et s'affranchit progressivement des contraintes de l'"espace-temps", ce livre permet de mieux comprendre comment le territoire demeure une modalité d'identification qui fait sens dans la définition de soi.

Same author