Occupational trajectories: changes by generation and life events

The general aim of this project is to analyse changes in occupational trajectories over the generations in relation to economic context, demographic events, and social policies using longitudinal data and placing special emphasis on gender- and origin-based inequalities.
How have occupational trajectories evolved over the generations? Are new generations of immigrants taking more time to achieve economic integration? Are gender differences neutralized in the French civil service? Are breaks in work trajectories affecting childbirth timing plans? Are family-related pension benefits managing to compensate for career interruptions?

La dégradation du contexte économique et la montée du chômage, la progression de l’activité féminine, la diversification des calendriers familiaux ont conduit à de profondes transformations des carrières professionnelles au cours des dernières décennies (Blossfeld, 2006). Les différents événements de la vie (mises en couple, naissance des enfants, emploi, problème de santé) sont de plus en plus imbriqués (Settersten et al. 2006 ; Brückner et Mayer 2005; Buchmann et Kriesi 2011).
Certaines inégalités se perpétuent tout au long du cycle de vie : les conditions d’entrée sur le marché du travail peuvent impacter durablement le parcours professionnel (Stevens 2007) et les projets de constitution d’une famille (Sobotka et al., 2011) ; les disparités de carrière entre femmes et hommes se prolongent au moment de la retraite (Bonnet et al. 2007).
Ces constats appellent de nouvelles analyses des carrières professionnelles sur le temps long, en considérant à la fois les évolutions d’une génération à l’autre et au cours du cycle de vie. Il importe aussi d’articuler l’analyse des parcours de vie à leur contexte. Les mêmes événements sont en effet susceptibles d’avoir un impact différent sur les carrières selon le contexte économique, l’organisation du travail ou les politiques d’entreprises. Enfin, les politiques publiques – politiques familiales, politiques sociales comme les retraites ou l’indemnisation chômage – peuvent impacter les parcours professionnels ou compenser les inégalités de carrière.
L’objectif général de ce projet est d’analyser les transformations des carrières professionnelles au fil des générations, en relation avec le contexte économique, les événements démographiques et les politiques sociales, en mettant particulièrement l’accent sur les inégalités selon le genre et l’origine. Différents aspects des carrières professionnelles sont étudiés dans une perspective économique : l’accès à l’emploi, les mobilités, les salaires et la qualité de l’emploi (temps partiel et qualification de l’emploi).

Ce projet de recherche s’articule autour de trois grands axes.
Dans le premier axe, les inégalités intra et intergénérationnelles de carrières sont analysées, avec une attention spécifique au genre et à l’origine. Des effets de contexte sont identifiés, notamment le rôle de l’organisation de la firme et des crises économiques.
Le deuxième axe étudie l’imbrication entre différents événements et moments de la vie, emploi et naissances, emploi et retraite.
Le troisième axe s’intéresse à l’impact des politiques publiques sur les carrières et s’interroge sur leur capacité à corriger certaines disparités. L’effet de l’indemnisation chômage, des politiques familiales et des droits familiaux à la retraite sont analysés.

Cette recherche s'appuie sur l'exploitation de données longitudinales, qu’elles soient rétrospectives ou de panel :
• des enquêtes nationales et internationales, comme l'enquête Emploi, l'enquête Familles et employeurs, l'enquête SILC, l’enquête TéO, les déclarations mensuelles de main-œuvre DMMO;
• des données administratives comme les déclarations annuelles de données sociales appariées à l’échantillon démographique permanent (DADS-EDP), l’échantillon inter-régimes des cotisants (EIC) et des retraités (EIR) ou le Fichier historique statistique (FHS) de Pôle Emploi et le panel FH-DADS
• des données d’entreprise comme les fichiers de paye de la fonction publique ou les fichiers RH d’une grande entreprise du CAC-40.
L'analyse est basée sur l'estimation de modèles économétriques (modèles de panel, de durée, à variables qualitatives, etc.) et les techniques d’évaluation des politiques publiques.

List of participants