Svetlana Russkikh

Doctoral Student IPOPS-Ined
russkikh.svetlana@ined.fr Researcher website
Secretariat : Céline Guichard +33(0)1 56 06 20 67

Research field(s)

Thèse en cours : La politique familiale et le statut de la femme en Russie post-soviétique
Sous la direction de Cécile Lefèvre (Paris Descartes/Ined) et le tutorat de Jacques Véron (Ined)


Après la chute de l’URSS, la Russie a connu de profonds changements politiques, économiques et sociaux.
Depuis, le pays traverse une crise démographique due au non renouvellement de sa population.
Pour cette raison, le gouvernement met en place en 2007 une nouvelle politique familiale, souvent présentée comme nataliste. Cette politique valorise le modèle de la famille dite «traditionnelle », et ramène la femme russe à son rôle de mère. Par conséquent, on devrait s’attendre à ce que, considérée pour sa fonction
procréatrice, la femme russe perde en autonomie. Cependant, je montre que les mesures mises en place dans le cadre de cette politique entrainent au contraire des changements en faveur d’une meilleure autonomie des femmes. Pour expliquer cet impact paradoxal que l’on observe dans certaines régions de Russie, j’émets l’hypothèse selon
laquelle l’organisation de la structure familiale russe est matricentrée, et rend par conséquent possible un renforcement de l’autonomie des femmes lorsque celles-ci sont associées à un rôle essentiellement maternel.

Some publications

2016. Svetlana RUSSKIKH "L’influence du Capital maternel sur la transmission de la langue oudmourte en République d’Oudmourtie". Revue d’Études Finno-Ougriennes, n°47.

2014. Svetlana RUSSKIKH "L'impact de la nouvelle politique démographique russe sur la solidarité : le cas de la république d'Oudmourtie". Les Analyses du CERI [en ligne]. URL: :http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/l impact-de-la-nouvelle-politique-demographique-russe-sur-la-solidarite">http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/limpact-de-la-nouvelle-politique- demographique-russe-sur-la-solidarite