Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19332/cahiers161.jpg

De la pilule au bébé-éprouvette

Choix individuels ou stratégies médicales ?

Collection : Cahiers

161, 2008, 264 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-0162-6

25,50 €
Préface - Le rose et le noir
  • Chapitre 1 - Patient ou acteur d’une reproduction médicalisée ?

PREMIÈRE PARTIE
Tous égaux face à la médicalisation ?

  • Chapitre 2 - Qui choisit de médicaliser une infécondité ?
  • Chapitre 3 - L’accès à la prévention de la transmission mère-enfant du VIH en France
  • Chapitre 4 - Le choix d’une maternité dépend-il de contraintes sociales et géographiques ?
  • Chapitre 5 - Quand la science du sexe vient buter sur le genre
DEUXIÈME PARTIE
L’individu et son médecin : qui décide ?
  • Chapitre 6 - Choisir une contraception : de la connaissance médicale à la norme procréative
  • Chapitre 7 - Le choix de la technique d’avortement en France à la fin des années 1990
  • Chapitre 8 - Dépistage et diagnostic prénatal : des choix aux arbitrages complexes
  • Chapitre 9 Infection sexuellement transmissible : qui informe les partenaires ?
TROISIÈME PARTIE
Expériences et souffrances
  • Chapitre 10 - Souffrance psychologique après une grossesse extra-utérine
  • Chapitre 11 - Recueil de sperme infertile en laboratoire : pratique médicale ou sexuelle ?
  • Chapitre 12 - La fécondation in vitro : un parcours qui reste long et difficile

Augmentation du nombre de médecins, explosion de la consommation médicale : le processus de médicalisation est une tendance majeure du monde occidental. Cette évolution est particulièrement marquée dans le domaine de la reproduction où les techniques et traitements médicaux deviennent des moyens de « contrôler » les risques reproductifs : diminution de la mortalité maternelle et infantile, offre variée de moyens contraceptifs, traitements contre l’infécondité, dépistages pré-natals, sexualité stimulée par Viagra®.

Mais, en investissant le domaine de l’intime et du privé, la médecine laisse-t-elle réellement à l’individu la maîtrise de ses choix en matière de vie reproductive et sexuelle ? La médicalisation a modifié la place et le rôle du patient : d’individu qui subit l’action médicale, il devient acteur de sa propre santé. Quel est alors son poids réel dans la prise de décision ? C’est à cette question que tente de répondre cet ouvrage en se plaçant du côté des individus et en cherchant à explorer « l’envers du décor ».

À travers le regard croisé de sociologues, démographes, médecins, épidémiologistes, psychosociologues et économistes, les analyses ouvrent la voie à plusieurs pistes de réflexion qui permettront de dépasser les visions mani­chéennes, « rose » et « noire », de la médicalisation afin d’en saisir enfin réellement les enjeux.

Élise de La Rochebrochard est chercheure à l’Ined et travaille sur la biométrie de la santé reproductive et la santé des enfants.

Du même auteur

Sur le même thème