Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/25206/working_paper_2016_220_labor.force.supply.of.women_infertility.shocks.jpg

Fertility and Labor Supply: New Evidence from the UK

Documents de travail

220, 2016, 63 pages

Nous analysons l’effet des enfants sur l’offre de travail et les conditions de travail des mères. Afin de d’identifier un effet causal, nous utilisons la durée de conception du premier enfant comme source de variation exogène dans la probabilité d’avoir un deuxième enfant. La probabilité d’avoir un deuxième enfant est fortement réduite lorsque la durée de conception du premier enfant a été supérieure à un an. Nos résultats indiquent que l’effet d’avoir un deuxième enfant sur l’offre de travail des femmes appartenant aux catégories sociales favorisées n’est pas significatif, alors qu’il est négatif et important pour les femmes appartenant aux catégories sociales défavorisées. Nous montrons que les effets de sélection vont dans des directions opposées pour les différentes catégories sociales. Parmi les catégories supérieures ou intermédiaires, les femmes les plus attachées au marché du travail sont aussi celles qui n’ont qu’un enfant. En revanche, ce sont les femmes les moins attachées au marché du travail qui sont les moins à même d’avoir un deuxième enfant parmi les catégories défavorisées parce que ce sont aussi les femmes qui se séparent plus souvent de leur partenaire.

Du même auteur

Sur le même thème