Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/26154/doc_travail_2016_230_alge.rie_instruction.jpg

Inégalites d’instruction hommes-femmes en Algérie : quand les écarts s’inversent

Documents de travail

230, 2017, 22 pages

En Algérie, l’instruction a longtemps été le privilège des hommes. L’une des priorités de l’Algérie indépendant a été de scolariser tous les enfants, sans distinction des sexes. Quarante ans après, presque tous les enfants de 6-15 ans, garçons et filles, sont à l’école, tandis que l’accès au Lycée et à l’Université s’est largement démocratisé. Mais, passé l’âge limite de la scolarisation obligatoire, surprise, les filles poursuivent leurs études en plus grand nombre que les garçons et avec plus de succès, inversant le sens des inégalités de sexe en matière d’instruction. Ce phénomène, parti d’abord des villes et de quelques wilayas leaders a vite gagné les campagnes et diffusé à travers tout le territoire. C’est là un fait majeur de l’évolution de l’Algérie moderne, dont il convient d’analyser objectivement le développement car il posera beaucoup de questions aujourd’hui sans réponse sur ses causes et ses conséquences.

Du même auteur

Sur le même thème