Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/25710/228.jpg

The long-term effect of parental separation on childhood financial poverty and multidimensional deprivation:a lifecourse approach

Documents de travail

228, 2016, 44 pages

La séparation des parents s’accompagne souvent pour les enfants d’un accroissement du risque de pauvreté ainsi que d’une détérioration des conditions de vie. Ces effets ont été étudiés sur des périodes relativement courtes, sans prendre en compte l’aspect multi-dimensionnel de la pauvreté des enfants. Nous utilisons les données de la cohorte « Millennium Cohort Study »,  qui regroupe un échantillon représentatif de 18 000 enfants au Royaume-Uni, afin d’appréhender comment la séparation des parents affecte le risque de connaître un épisode de pauvreté monétaire ou en conditions de vie, au cours des 11 premières années de la vie de l’enfant.

Nous montrons que la séparation des parents s’accompagne d’une baisse conséquente des ressources monétaires du ménage, qui ne se résorbe que partiellement sur le long terme. Néanmoins, l’impact de la séparation des parents sur la pauvreté en condition de vie n’est pas aussi marqué. Si les effets de la séparation des parents sur l’accès aux loisirs tels que les vacances et les activités extra-scolaires sont forts et persistants, les effets sur les conditions de vie matérielles ne persistent pas dans le temps. Nous ne trouvons pas d’effet de la séparation sur l’implication parentale. Ces résultats indiquent que lorsqu’ils rencontrent des contraintes financières, les parents réduisent les activités de loisirs des enfants, mais cherchent à préserver les conditions de vie matérielles de ceux-ci, ainsi que les activités parentales quotidiennes [Engl]

Du même auteur

Sur le même thème