Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19336/cahier166.jpg

Égypte, l’exception démographique

Collection : Cahiers

166, 2011, 256 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-0167-1

25,50 €
Préface de Youssef Courbage

Introduction

  • Chapitre 1 • Le pays le plus peuplé du monde arabe
  • Chapitre 2 • Méthodologie et données utilisées
  • Chapitre 3 • Une fécondité qui résiste
  • Chapitre 4 • Fécondité, éducation et emploi des femmes
  • Chapitre 5 • Le facteur économique
  • Chapitre 6 • Traditions religieuses et comportements démographiques
  • Chapitre 7 • Les progrès de la santé
  • Chapitre 8 • Une géographie de la fécondité égyptienne

Conclusion générale

Références bibliographiques

Annexes

Avec plus de 80 millions d’habitants, l’Égypte est aujourd’hui le plus peuplé des pays arabes. La majorité des habitants se concentre autour du delta du Nil, conférant au pays l’une des densités les plus élevées au monde.

Cette surpopulation préoccupe les gouvernements depuis des décennies, mais les politiques de limitation des naissances n’ont pas eu l’effet espéré sur la fécondité qui reste élevée. Un des seuls pays arabes à ne pas avoir réellement achevé sa transition démographique, malgré une chute de la mortalité, l’Égypte demeure donc une exception dans un paysage démographique en pleine révolution.


En rupture avec les explications classiques, l’auteur avance l’hypothèse qu’il existe en Égypte plusieurs transitions démographiques pour expliquer ce paradoxe. L’existence d’un planning familial, la relative souplesse des autorités religieuses à cet égard, les politiques mises en œuvre, l’ouverture internationale ne suffisent pas à renverser la tendance.

L’explication de cette résistance est à trouver dans les fondements même de la société égyptienne - importance de la famille, nombre idéal d’enfants -, et au niveau institutionnel, tant économique - marché du travail, croissance - que socioculturel. Le poids du mariage, le rôle de l’éducation et des médias, la dimension religieuse constituent des leviers puissants sur les comportements individuels.


Au cœur d’une région stratégique, l’Égypte joue un rôle-clé au Moyen-Orient et son évolution démographique future constitue, pour le pays et la région, un défi majeur.

Lire le focus sur : "L’Égypte, l’exception démographique"

Elena Ambrosetti est démographe à la faculté d’Economie de l’université La Sapienza de Rome et spécialiste des pays méditerranéens et de la transition démographique des pays du Sud.

Sur le même thème