Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19293/cahiers145.jpg

Européens, "indigènes" et Juifs en Algérie (1830-1962)

Collection : Cahiers

145, 2001, 420 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-0145-9

31,00 €
L’histoire démographique de l’Algérie demeure source d’interrogation, sur des points essentiels : quel était l’effectif de la population lors de la conquête en I 830 ? Dans quelle mesure la crise démographique des années 1860 est-elle la conséquence d’une guerre de razzias, de pillages, de violences contre tout un peuple ? Combien d’indigènes ont-ils émigré au Proche-Orient pour fuir la domination française ? Quelle a été l’origine et l’ampleur des dernières grandes épidémies ?
Combien y a-t-il eu de morts entre 1954 et 1962 ?

Cet ouvrage aborde de front toutes les questions que pose l’histoire démographique de l’Algérie durant la période coloniale, de 1830 à 1962. Il met en perspective la dynamique des différentes populations enprésence - européenne, " indigène" et juive - , avec l’histoire politique (conquête, assimilation à la France et décolonisation), économique (bouleversement du cadre foncier, destruction du système agro- pastoral dominant, déclin de l’artisanat) et sociale (nomadisme, organisation tribale et structures familiales).

De la guerre de conquête à l’instauration de l’ordre colonial et enfin à la décolonisation, l’auteur propose une synthèse inédite et rigoureuse de l’histoire des populations dans l’Algérie coloniale.


Du même auteur