Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/27045/picto.fr.population.2008.n1.jpg

La démographie de l’Asie du Sud des années 1950 aux années 2000. Synthèse des changements et bilan statistique

Collection : Conjoncture démographique

2008

Avec quelque 1,6 milliard d’habitants en 2007, l’Asie du Sud (Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan et Sri Lanka) rassemble sur moins de 4 % de la superficie totale de la terre près du quart de la population mondiale et l’Inde, plus grand pays de cette région, compte à elle seule 1,17 milliard d’habitants. Cette chronique présente l’évolution, depuis les années 1950, des principaux indicateurs démographiques, qui s’explique en partie par le niveau de développement des différents pays. Les transitions démographiques apparaissent diversifiées : il n’existe pas un modèle de transition qui serait propre à la région, pas plus qu’il n’existe un modèle indien de transition comme le montrent, pour ce pays, les comparaisons entre États. À l’exclusion du Sri Lanka où elle est achevée, la transition de la fécondité est toujours en cours alors que celle de la mortalité est généralement bien avancée. Le potentiel de croissance démographique de l’Asie du Sud reste très élevé puisque, selon les Nations unies, la population de cette région devrait s’accroître de 600 millions d’habitants d’ici 2040. Les évolutions démographiques futures constituent un enjeu majeur de développement, puisque la plupart des pays doivent réduire la pauvreté, améliorer les niveaux d’instruction, gérer une forte croissance urbaine et mieux protéger l’environnement.

Du même auteur

Sur le même thème