Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/22040/picto.fr.population.2013.n3.jpg

L’évolution démographique récente en France : la fécondité est stable

Collection : Conjoncture démographique

2013, 47 pages

I. Évolution générale et structure par âge de la population
II. L’immigration en provenance de pays tiers, telle que décrite par la délivrance de titres de séjour de longue durée
III. Les naissances et la fécondité
IV. Les interruptions volontaires de grossesse
V. Pacs, mariages et divorces
VI. La mortalité

Au premier janvier 2013, la France comptait 65,8 millions d’habitants, dont 63,7 millions en France métropolitaine, soit un accroissement annuel supérieur à 4 ‰. Le nombre de personnes adultes bénéficiaires d’un titre de séjour de longue durée est relativement stable, ces personnes sont majoritairement des femmes et d’âge jeune. La fécondité est équivalente à l’année précédente, mais la proportion de femmes en âge de procréer diminue, entraînant une légère baisse de la natalité en 2012. La fécondité par âge s’est peu modifiée, mais celle des femmes âgées de 35 à 39 ans continue d’augmenter. Les naissances hors mariage se sont banalisées et concernent 57 % des enfants nés en 2012. Le nombre des interruptions volontaires de grossesse (IVG) reste stable en 2012, ainsi que l’indicateur conjoncturel d’IVG et les taux par âge. Après une baisse régulière, le nombre de mariages aurait légèrement augmenté en 2012 d’après les données provisoires. La saisonnalité des mariages reste encore très marquée et la grande majorité des unions sont concentrées de juin à septembre. La mortalité a connu en 2012 un ralentissement en termes de progrès d’espérance de vie en raison des épidémies hivernales. Le nombre de décès a augmenté de plus de 4 % entre 2011 et 2012.

Sur le même thème