Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19749/publi_picto_population_2012_4.jpg

Évolution des situations familiales à travers les recensements français de 1962 à 2009

Collection : Conjoncture démographique

2012, 26 pages

Papier

0,00 €
Les recensements permettent de compter la population et d’en décrire les principales caractéristiques à tous les niveaux géographiques. Grâce à la mise à disposition des données des recensements français, de 1962 à 2006 par le programme IPUMS-I de l’Université du Minnesota, et de 2006 à 2009 sur le site Internet de l’Insee, on peut décrire l’évolution des situations familiales depuis cinquante ans de manière très précise. La proportion d’« enfants » a diminué avec la baisse de la fécondité et le vieillissement de la population. Les autres changements majeurs (augmentation de la part des personnes vivant seules ou en famille monoparentale, raréfaction des situations de corésidence avec des enfants adultes ou des proches) se déclinent de façon différente selon le sexe et l’âge. Les disparités entre groupes sociaux (repérés par la profession, le niveau de diplôme ou le lieu de résidence) et leurs évolutions sont elles aussi souvent fonction du sexe et de l’âge. Le passage à des enquêtes annuelles de recensement offre de nouvelles possibilités d’exploitation des données annuelles, au moins à l’échelle nationale ou régionale, bien que le recensement soit conçu comme le regroupement de cinq vagues annuelles.

Cet article est en téléchargement dans la boîte "Téléchargement(s)"

Du même auteur