Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/21523/document.travail.2013.198.coming.out.islande.jpg

Coming out et ordre normatif en Islande

Collection : Documents de travail

198, 2013, 144 pages

  1. Coming out : perception et énonciation
  2. Perception de l’homosexualité : hétéronormative et gayness
  3.  une société en mouvement

À partir d’une enquête par entretiens réalisée en Islande en 2005 auprès de 40 homo/bi-sexuels, ce travail analyse les différentes étapes du coming out à travers les conditions sociétales que les enquêtés ont rencontrées lors de leur self coming out puis du coming out. Dans une deuxième partie, la perception de la réception de cette nouvelle par leur entourage est abordée. Au moment de l’enquête, la stigmatisation sociale est encore assez forte mais en voie de déclin dans un cadre légal lui-même en processus d’achèvement vers l’égalisation totale des droits avec les hétérosexuels, mais les préjugés qui sont ancrés dans l’inconscient collectif sont difficiles à effacer. La stigmatisation de l’homosexualité a encore un effet très fort sur l’individu. La période de self coming out est difficile à vivre et indique que l’individu ne se sent pas à l’aise de revendiquer une sexualité différente de la majorité. L’injonction normative qui conduit les gens à différer cette acceptation d’eux-mêmes est très présente et se retrouve aussi dans les difficultés du coming out dans une société qui garde une organisation hétéronormative avec peu d’efforts pédagogiques pour encadrer, voire normaliser des comportements que les lois reconnaissent comme légaux. L’homophobie est toujours présente, sous-jacente ou visible quelquefois, même si elle semble presque sous contrôle social. C’est donc à la suite d’une violence symbolique plus ou moins considérable selon les situations que l’individu peut sortir du placard.

Du même auteur