Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/30498/256.png

Compléments à l’estimation de la variance pour l’enquête Elfe

Collection : Documents de travail

256, 2020, 31 pages

Ce document est destiné aux utilisateurs des données issues de la cohorte Elfe. Il se veut être un complément au document « Documents de travail 226 - Ined – Estimation de la variance pour l’enquête Elfe - Rapport méthodologique pour l’utilisateur - Hélène Juillard », dont on conseille fortement la lecture.
Ce document suppose donc connus les principaux concepts d’échantillonnage et de variance, ainsi que tous éléments de contextes sur l’enquête Elfe.
Ainsi, après avoir repris les principales conclusions du document de travail INED 226, on discutera un élément important sur la simplification du plan de sondage en expliquant pourquoi cette simplification nous semble pertinente. Contrairement aux simplifications proposées et analysées dans le document de travail INED 226, il ne s’agit pas là directement d’une simplification de la méthode de calcul de l’estimateur de variance mais d’une simplification plus conceptuelle sur le plan de sondage mis en œuvre dans le cas de l’enquête Elfe et de l’analyse de ses implications dans le cadre du calcul de variance.
Sous l’hypothèse de simplification proposée, on analysera ainsi comment les différentes étapes de constitution de l’échantillon influent sur l’estimation de la variance d’une variable d’intérêt en comparant les différents éléments constituant la variance dans le cadre de l’enquête Elfe avec celle du plan de sondage aléatoire simple.
On simulera ces différents calculs sur une cinquantaine de variables issues des enquêtes réalisées en maternité et aux 2 ans de l’enfant. On montrera alors que ce plan de sondage simplifié peut être approché avec quelques précautions par un plan de sondage aléatoire simple pour lequel les procédures logicielles classiques peuvent être utilisées.
On réalisera ensuite ces mêmes analyses sur quelques variables issues des enquêtes réalisées aux 3 ans ½ pour se convaincre de la constance de l’analyse au cours du temps.
Ce document s’appuiera autant que possible sur des simulations réalisées avec le logiciel SAS 9.4 (SAS Institue Inc., 2013).