Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19581/document.travail.2013.191.ecarts.partimoine.genre.jpg

Quels facteurs pour expliquer les écarts de patrimoine entre hommes et femmes en France ?

Collection : Documents de travail

191, 2013, 53 pages

  1. Background et revue de littérature
  2. Données utilisées
  3. Méthodologie
  4. En moyenne, les écarts de patrimoine entre hommes et femmes ne s’expliquent pas seulement par des caractéristiques observées différentes
S’il existe une importante littérature analysant les écarts de salaire entre hommes et femmes, les inégalités de patrimoine restent un sujet relativement peu exploré. Or, la richesse est un indicateur important de bien-être économique, que l’on s’intéresse aux inégalités dans la population dans son ensemble ou au sein du ménage. En s’appuyant sur les données des enquêtes Patrimoine de 2003-2004 et 2009-2010, on met en évidence en France un patrimoine brut moyen total des hommes supérieur d’environ 15 % à celui des femmes. Les écarts sont beaucoup plus forts pour les actifs financiers (environ 37 %) que pour le patrimoine immobilier (environ 4 % pour la résidence principale en 2009). Afin de mettre en évidence les facteurs explicatifs de ces écarts de richesse, nous utilisons la méthode de décomposition semi-paramétrique de DiNardo, Fortin & Lemieux (1996). Elle permet de décomposer les écarts non seulement à la moyenne (comme on pourrait le faire avec la méthode de Oaxaca et Blinder) mais aussi à d’autres endroits de la distribution de patrimoine, cette dernière étant très dissymétrique. On met en évidence que les écarts de richesse entre hommes et femmes sont essentiellement dus à des différences de distribution des caractéristiques individuelles, en particulier celles liées au marché du travail (revenu, situation et expérience), mais qu’ils sont réduits par une meilleure "rémunération" de ces caractéristiques pour les femmes (part qui demeure inexpliquée dans la décomposition).

Du même auteur

Sur le même thème