Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/22779/picto.doc_travail_2014_213.famille.genre.magreb.jpg

Familles et rapports de genre au Maghreb
Évolutions ou révolutions?

Collection : Documents de travail

213, 2014

1. Les temps nouveaux du mariage

2. Les chemins de la baisse de la fécondité

3. Les nouveaux visages de la famille

4. La résistance des inégalités sexuées

 Cet article esquisse les grandes lignes des mutations en cours dans cinq pays qui constituent le Grand Maghreb : Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie. Dans ces sociétés, les transformations économiques et sociales, les migrations, les progrès en matière de santé et de scolarisation sont à la fois causes et conséquences de changements profonds des normes de vie familiale. Elles remettent en question les rôles et positions respectifs des hommes et des femmes, des jeunes et des anciens, socialement et historiquement élaborés par ces sociétés. Aujourd’hui, l’image que donne la famille maghrébine est en rupture presque totale avec le cliché traditionnel d’une société patriarcale, rigide, polygame, mariant les femmes dès la puberté et composée de familles nombreuses. À la lumière des données démographiques des cinquante dernières années, on voit se dessiner des mutations radicales. Les aspirations nouvelles d’une partie de la population, plus adaptées à réalité sociodémographique, sont en conflit avec les représentations et les normes sociales des traditionnels détenteurs de pouvoir : les générations âgées, notamment les hommes, ont du mal à voir mis en question les privilèges dont la société les avait dotés. Les rapports entre générations d’une part, entre hommes et femmes d’autre part, vont devoir être renégociés.

Du même auteur

Sur le même thème