Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19372/ee_11_demographie_historique_et_genetique_9782733210352.jpg

Essai de démographie historique
et de génétique des populations

Une population du Jura méridional du XVIIe siècle à nos jours

Collection : Études et enquêtes historiques

2007, 252 pages

Papier

n° ISBN 978-2-7332-1035-2

20,00 € Acheter

Première partie La population de la vallée de la Valserine de la fin du XVIIe siècle à nos jours

Chapitre I : Des sources aux bases de données informatisées : les moyens de l’étude

Chapitre II :La vallée de la Valserine : cadres géographiques et économiques

Chapitre III :Effectif de la populationNuptialité et choix du conjoint

Chapitre IV :Fécondité et constitution de la descendance

Chapitre V :Perception globale de la mortalité

 

Deuxième partie Au fil de la vie et des générations : approches longitudinales et intergénérationnelles

Chapitre I : Trajectoires résidentielles et espaces migratoires des natifs de la Valserine aux XIXe et XXe siècles, Fabrice Foroni

Chapitre II : Patronymes, mobilité géographique et structure de la population, Fabrice Foroni, Michel Vernay

Chapitre II : Généalogie et structure génétique de la population, -Évelyne Heyer, Guy Brunet

Chapitre IV : Distances génétiques, flux migratoires et éloignement géographique en Haut-Jura : de la notion de population à celle de système de populations, Michel Vernay

Chapitre V : L’hérédité des caractères démographiques : l’exemple de la longévité, Amandine Cournil

 

Troisième partie Regards croisés

Point de vue, Maurice Garden, historien, professeur émérite, ENS Saint-Cloud

Point de vue, Jacques Légaré, démographe, professeur émérite, université de Montréal

Point de vue, Jacques Magaud, démographe, ancien directeur de l’Ined

Point de vue, Jean-Marie Legay, biologiste des populations, professeur émérite, université Claude Bernard-Lyon-I

Conclusions et perspectivesAnnexes.

Publications issues de la recherche sur la Valserine

Alain Bideau et Guy Brunet présentent dans cet ouvrage une recherche pluridisciplinaire, initiée en 1977, sur la population de la vallée de la Valserine (Jura méridional), et dont une partie est touchée par une maladie héréditaire rare, la maladie de Rendu-Osler. Fruit de la rencontre d’Alain Bideau avec Jacques-Michel Robert, médecin-généticien spécialiste de cette maladie, cette recherche avait pour objectif initial d’identifier le premier porteur de cette pathologie héréditaire. Pour cela, il était nécessaire de reconstituer les familles de la vallée pour tenter de retracer une généalogie complète de la population. C’est pourquoi le dépouillement précis de documents de différentes natures, et datant du XVIIe siècle à nos jours, a été nécessaire. Il s’agit notamment de registres paroissiaux et d’état civil, de listes nominatives de recensements, d’archives notariées, d’enquêtes agricoles, etc. Ce travail de grande ampleur, à l’échelle de la vallée de la Valserine et parfois au-delà, s’est effectué sur plusieurs années. Avec l’aide du Programme de recherche en démographie historique de l’université de Montréal, les données ont pu être compilées dans une base de données informatisée et constituer un fichier de population.
Une originalité de ce travail est l’importante profondeur chronolo-gique prise en considération, de Louis XIV à nos jours. Les auteurs se livrent à un travail de micro-histoire lorsqu’ils replacent chaque individu ayant vécu dans cette vallée au sein de sa famille et établissent les réseaux de parenté et d’alliance au fil d’une douzaine de générations successives.
Après avoir rappelé l’historique de cette recherche pluridisciplinaire, Alain Bideau et Guy Brunet présentent l’évolution des différents régimes démographiques. À la croissance progressive mais nette du XVIIIe siècle, succèdent une stagnation marquée par une forte mobilité dès le début du XIXe siècle, puis un net déclin au XXe siècle, déclin que vient à peine enrayer l’embellie touristique qui commence avec le dernier quart du XXe siècle. La lente transition de la fécondité accompagne des évolutions du processus migratoire. Le choix du conjoint se modifie également de manière importante au fil des décennies.
Les chapitres suivants ont été rédigés par de jeunes chercheurs ayant exploité cette base de données dans leurs thèses respectives, avec des perspectives différentes, mais complémentaires. Fabrice Foroni étudie les trajectoires résidentielles et professionnelles des natifs de la vallée. Avec Michel Vernay, il utilise ensuite les patronymes comme des -marqueurs migratoires. Ce dernier s’interroge également sur les liens entre les patronymes, les alliances préférentielles et les distances génétiques. -Évelyne Heyer dialogue avec Guy Brunet sur les réseaux généalogiques et leurs interprétations pour identifier une structure génétique de la population. Enfin, Amandine Cournil recherche les ressemblances familiales en termes de longévité pour identifier une éventuelle composante familiale de cette caractéristique. Un point commun à toutes ces études est de privilégier une approche longitudinale, biographique, intergénérationnelle ou généalogique, pour identifier des évolutions inscrites dans la longue durée.
L’ouvrage se termine par des regards croisés, portés a posteriori sur cette étude par des témoins privilégiés ayant suivi cette recherche sans y participer directement : Maurice Garden (historien), Jacques Légaré et Jacques Magaud (démographes) et Jean-Marie Legay (biologiste).
Aussi, à travers cet ouvrage, le lecteur trouvera-t-il les principaux résultats de 30 ans de recherche, mais il comprendra également que cette publication lui offre bien plus. En effet, en tirant profit de la qualité et de la précision de la base de données, les auteurs ont contribué à l’évolution des méthodes et des concepts de la démographie historique et obtenu une renommée internationale.

Du même auteur

Sur le même thème