Rechercher une publication

Afficher plus de champs
@@src2@@

Tunisie, l’après 2011

Enquête sur les transformations de la société tunisienne

Collection : Grandes Enquêtes

2022, 240 pages

Papier

n° ISBN 9782733280225

22,00 € Acheter

ePub

n° ISBN 9782733280232

9,99 € Acheter

Pdf

n° ISBN 9782733280249

9,99 € Acheter

Préface

Introduction
France Guérin-Pace et Hassène Kassar

Chapitre 1
Enquêter la diversité de la société tunisienne
France Guérin-Pace, Hassène Kassar, Anis Boujaama

Chapitre 2
Carnet de terrain
Safa Bassalah, Amel Karray, Amani Sghaier, Islem Triki

Chapitre 3 
La révolution de 2011 en Tunisie : un évènement pas si marquant
Amel Karray

Chapitre 4
Les parcours de formation : entre allongement des études et fortes inégalités
Ahlem Bouchiba

Chapitre 5
Les parcours d’activité des femmes en Tunisie : une mobilité générationnelle malgré une inertie genrée
Safa Bassalah

Chapitre 6
 Le célibat et l’entrée en vie maritale : des transformations dans un cadre normé
France Guérin-Pace, Hassène Kassar

Chapitre 7
Le partage des rôles au sein de la vie conjugale : entre représentations et mise en pratique quotidienne
Islem Triki, Hassene Kassar et France Guérin-Pace

Chapitre 8
Couverture médicale et travail informel : une équation à deux inconnues
Chérifa Lakhoua

Chapitre 9
Les parcours géographiques des Tunisiens : entre mobilité interne et immobilité
Hajer Ben Hamza et France Guérin-Pace

Chapitre 10
Migrer à l’international : entre réalité et espoir
Hassène Kassar et France Guérin-Pace

Chapitre 11
Les Tunisiens et la politique : entre déception et rupture
Amani Sghaier

Chapitre 12
Les tunisiens et la religion : entre tradition et individualisation des pratiques
Chaima Souli

Chapitre 13
Les dynamiques linguistiques des locuteurs tunisiens : entre permanences et bouleversements
Alexandra Filhon

Chapitre 14
Le public du rap comme révélateur des transformations de la société́ tunisienne
Sami Zegnani

Chapitre 15
La société tunisienne en mouvement. Les leçons de l’enquête ETST 
France Guérin-Pace, Elodie Baril, Hassène Kassar 

Annexe

Perçus comme une véritable révolution, les événements qui ont eu lieu en 2011 en Tunisie étaient
porteurs de beaucoup d’espoirs au sein de la société tunisienne. Dix ans après, le pays peine à
trouver une stabilité politique, à surmonter ses difficultés économiques et à résorber des inégalités
territoriales anciennes entre la façade littorale et les régions du centre. Mais qu’en est-il de la population
tunisienne dont une grande partie, et en particulier les plus jeunes, s’est soulevée en 2011 pour
mettre fin à des décennies de dictature ?
Pour répondre à cette question, une enquête sociologique de grande ampleur a été menée en 2016
par une équipe de chercheuses et chercheurs tunisiens et français. Pour la première fois, les histoires
individuelles de plus de 3 000 Tunisiennes et Tunisiens ont été collectées dans leurs dimensions
géographique, familiale et professionnelle.
À partir de ces résultats, l’ouvrage entreprend de saisir les paradoxes qui traversent aujourd’hui la
société tunisienne, tiraillée entre conservatisme et modernité, et d’en décrire la diversité. Au-delà
des données factuelles sur l’emploi, l’éducation, le célibat, les rapports de genre, la mobilité géographique,
il explore une dimension plus subjective, entre résistances, compromis et mutations, de cette
société en mouvement. 

France Guérin-Pace est géographe, directrice de recherche à l’Ined, au sein de l’unité Mobilité, parcours et territoires. Elle s’intéresse à l’inscription des populations dans un territoire à différentes échelles géographiques, qu’elle soit observée à partir des pratiques spatiales individuelles, des espaces de vie ou encore des parcours migratoires. Elle a mis en place et coordonné, avec Hassène Kassar, toutes les étapes de l’enquête ETST et a animé de nombreux ateliers de formation doctorale autour de la conception d’enquêtes, des méthodes d’exploitations des données, et de l’écriture scientifique.

Hassène Kassar est professeur de démographie et d’études sociales dans les universités de Tunis et de Carthage, et membre du laboratoire Histoire des économies et des sociétés méditerranéennes, de la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis. Spécialiste des questions migratoires, il a travaillé en particulier sur les espaces et les parcours migratoires, ainsi que sur la population migrante précaire. Il a assuré, avec Françoise Guérin-Pace, l’élaboration et la coordination scientifique de l’enquête ETST.