Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19613/couvrollet2.jpg

La population du monde. 6 milliards, et demain ?

2004, 128 pages

Papier

n° ISBN 2-03-575126-8

0,00 €
Il aura fallu des centaines de milliers d’années pour que le premier milliard d’hommes soit atteint en 1800. En revanche, 130 ans seulement ont été nécessaires pour passer de 1 à 2 milliard entre 1800 et 1930. Au XX e siècle, l’accroissement s’accélère. Il n’a fallu que 30 ans pour gagner 1 milliard d’hommes supplémentaires et 14 ans, puis 13 et même 12 ans pour atteindre aujourd’hui 6 milliards d’hommes. Le XXI e siècle verra peut-être le dernier doublement de la population mondiale, qui pourrait se stabiliser autour de 10 à 12 milliards d’habitants !

Cette croissance est due aux progrès inouïs qui ont fait reculer la mortalité et fait passer l’espérance de vie en moyenne à moins de 30 ans au XVIII e siècle à plus de 67 ans en 2002.

L’humanité vivant en circuit fermé, seule la différence entre les naissances et les décès explique l’accroissement total actuel
Broché, 14 x 19 cm, 128 pages, 50 illustrations, 25 cartes et schém.

La taille des Etats diffère considérablement du point de vue démographique, mais les frontières qui résultent de l’histoire socio-économique, culturelle et politique empêchent de bien saisir les réalités de la répartition du peuplement sur la Terre. Si, à la naissance, il naît plus de garçons que de filles, à mesure que l’âge augmente la situation s’inverse : en 1999, dans un pays comme la France, c’est à 27 ans que le nombre des femmes commence à dépasser celui des hommes !

Autre phénomène majeur : le vieillissement de la population qui est massif et qui va se poursuivre,

touchant progressivement tous les pays du monde. On peut s’attendre d’ici 2050 à un doublement de la proportion des personnes de 60 ans et plus.

La population dans le monde traite aussi bien des problèmes généraux, comme la croissance démographique mondiale et la limitation des ressources, les déséquilibres démographiques Nord/Sud, l’accroissement des inégalités sociales dans les pays développés entre autres, que de ceux concernant la santé (maladies, pollution...), l’urbanisation ou la question de l’eau.

Ce livre a pour objet de montrer la complexité des phénomènes en cours qui permettent de comprendre les tendances démographiques profondes d’aujourd’hui et de demain, il s’appuie sur les enseignements du passé, lointain et proche, de façon à mieux envisager l’avenir.

Catherine Rollet est professeur à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle est membre du Laboratoire Printemps (CNRS), où elle enseigne la démographie et l’histoire des populations. Membre de l’Union internationale pour l’étude scientifique de la population, elle préside le Comité international et le Comité national d’organisation du XXV e Congrès international de la Population (Tours, 2005).


Du même auteur