Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/30356/580.png

L’orphelinage précoce continue de diminuer au début du XXIe siècle

Population et Sociétés

580, août 2020

Combien y a-t-il d’enfants orphelins en France ? Leur proportion a-t-elle diminué ces dernières décennies avec la baisse de la mortalité des adultes ? Analysant différentes sources d’information, Cécile Flammant répond à ces questions et aussi à celle de savoir si les orphelins vivent dans des ménages plus défavorisés que les autres enfants.

En France métropolitaine, environ 610 000 enfants et jeunes de moins de 25 ans sont orphelins d’un parent ou des deux en 2015, dont 250 000 mineurs. La proportion d’orphelins a diminué depuis 1999, grâce aux progrès dans la lutte contre la mortalité des adultes ; cependant cette baisse aurait été nettement plus importante sans le retard des naissances, qui a eu pour conséquence d’élever l’âge moyen des parents et donc leur risque de mourir lorsque leurs enfants sont encore jeunes.
Plus de neuf orphelins mineurs sur dix vivent avec un parent, le plus souvent dans une famille monoparentale. Les familles avec orphelins présentent plus de risque d’avoir un faible niveau de vie que les familles sans orphelin : ce désavantage s’explique par le fait que les premières sont nettement plus souvent monoparentales et que la position  socioéconomique du parent présent est moins favorable. Cependant, lorsque l’on tient compte de la structure familiale et de la position socioéconomique, le désavantage des familles avec orphelins par rapport aux autres familles disparaît.

Sur le même thème