Rechercher une publication

Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/30459/581.png

Trop et pas assez à la fois : le double fardeau de la césarienne

Population et Sociétés

581, septembre 2020

Quelle est la proportion d’accouchements par césarienne dans le monde ? Comment varie-t-elle d’un pays à l’autre ? Dressant un panorama mondial du taux de césarienne, Alexandre Dumont et Christophe Z. Guilmoto révèlent les écarts très importants d’un pays à l’autre, entre ceux où la césarienne est pratiquée de façon abusive et le taux est supérieur à la norme recommandée par l’OMS – entre 10 % et 15 % – et ceux où il se situe en-dessous.

Le taux de césarienne varie de 1 % à 58 % dans le monde. Il est particulièrement bas, en deçà de 5 %, dans des pays peu développés d’Afrique subsaharienne comme le Mali (2 %), le Nigéria (3 %) et le Congo (5 %). À l’opposé, il dépasse les 30 % dans des pays européens comme Chypre (57 %), la Géorgie (41 %), la Roumanie (40 %) ou l’Italie (35 %). Il est très élevé aussi en Amérique latine qui a une longue histoire d’accouchements par césarienne. La République dominicaine arrive en tête avec 58 %, suivie  notamment par le Brésil (55 %), le Chili (50 %) et l’Équateur (49 %).

Sur le même thème