Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19632/heran_immigresbis.jpg

Le temps des immigrés

2007, 109 pages

Papier

0,00 €

INTRODUCTION

CHAPITRE PREMIER. - L’IMMIGRATION ET LE DÉMOGRAPHE

Circulation, migration, peuplement
La neutralité active du démographe
Les capacités d’accueil : un dilemme politique
Les deux visages du volontarisme
Une politique nativiste et souverainiste

CHAPITRE II. - CHOISIR SES IMMIGRÉS? LEÇONS DE L’ÉTRANGER

La formule canadienne
Espagne et Italie: des quotas aux régularisations
Suisse: contenir l’immigration ou la xénophobie?
Restaurer les idées suisses des années 1970?

CHAPITRE III. - VIEILLISSEMENT OBLIGE, PLACE À LA MIGRATION

Une croissance démographique sous surveillance
Portée et limites du solde migratoire
Deux migrants nets pour mille habitants
Pas d’intrusion massive, mais une infusion durable
Les immigrés font-ils plus d’enfants?
La France ne pourra croître que par la migration
Quid des sorties et des clandestins?
Réduire les flux ne changera pas notre destin

CHAPITRE IV. - DES TABOUS AUX PRINCIPES

Aucune politique n’abolira le vieillissement
Vieillissement subi ou choisi ?
La force du lien familial
L’angélisme de la règle
Briser les tabous ou discuter des principes?

CONCLUSION : LA «PAIX DES BRAVES »

Les projections démographiques annoncent que la migration sera d’ici une génération le principal, voire l’unique facteur de croissance de la population. Aucun pilotage du solde migratoire, aucun ralentissement du regroupement familial ne sera de taille à inverser cette tendance, sauf à rêver d’immigration zéro ou d’un chimérique baby-boom. Effet d’une infusion durable et non d’une intrusion massive, le brassage des populations dans la société française est un défi à relever, au même titre que le vieillissement. Pour y faire face, mieux vaut discuter des principes que de briser des tabous. Quitte à repenser nos conceptions du volontarisme et de la souveraineté.

Du même auteur