Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/18965/101.gif

A quoi servent les démographes ?

Population et Sociétés

306, octobre 1995

n° ISSN 01847783

Le cinquantenaire de l’INED, fondé le 24 octobre 1945, incite à considérer le statut singulier des études démographiques en France.

Pays passionné par l’évolution du nombre de naissances, la France fut, en 1945, la première à se doter d’un établissement public consacré à la démographie. L’INED reste aujourd’hui, avec 160 membres dont 60 chercheurs, la plus forte concentration au monde de personnes vouées à la démographie et aux disciplines connexes. Partout ailleurs, les démographes se répartissent de façon plus équilibrée entre universités, instituts de statistiques et services d’études des administrations nationales et locales, des institutions sociales, des grandes banques et compagnies d’assurance.

Mais si l’INED est « gros » par rapport à ses homologues étrangers, il est le plus « petit » des établissements publics scientifiques et technologiques (E.P.S.T., tableau 1). Dans les autres disciplines, les centres de recherche sont rattachés soit au CNRS (Département des sciences de l’homme et de la société), soit aux universités, et aucune n’a droit à son institut national d’études sociologiques, psychologiques, historiques, archéologiques, astronomiques...


Du même auteur