Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/18962/101.gif

Anthropologie statistique

Population et Sociétés

295, novembre 1994

n° ISSN 01847783

Pour télécharger l’article, voir boîte ci-contre.

Pour recevoir l’avis de parution, voir boite "En savoir plus" ci-contre

Il est habituel de définir la "transition démographique" comme le passage d’un régime de forte mortalité et de forte fécondité à un régime de faible mortalité et de faible fécondité. Il s’agit là d’une description "macrodémographique" qui utilise comme indicateurs statistiques essentiels le taux de mortalité et l’espérance de vie d’une part, le taux de natalité et l’indice de fécondité d’autre part. Mais la transition a aussi des implications "microdémographiques", beaucoup plus concrètes pour les individus et les familles, et pourtant moins souvent décrites et étudiées.

Du même auteur