Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/27050/550.png

Cinquante ans de contraception légale en France : diffusion, médicalisation, féminisation

Population et Sociétés

549, novembre 2017

n° ISSN 0184 77 83

En légalisant l’accès aux méthodes anticonceptionnelles, la loi Neuwirth a rendu possible la diffusion de la pilule et du stérilet, et a conduit à la médicalisation de la contraception. La pilule est depuis devenue la méthode la plus utilisée en France, alors qu’elle n’est qu’en troisième position à l’échelle mondiale, derrière la stérilisation (féminine et masculine), méthode la plus courante, et le stérilet. Depuis 2012 et la controverse sur les pilules dites de nouvelles générations, son utilisation a diminué en France au profit d’autres méthodes, même si la pilule reste la plus courante. La «crise des pilules» a permis de questionner le modèle contraceptif français qui pourrait évoluer vers une contraception mieux partagée entre femmes et hommes.

La pilule est aujourd’hui la méthode contraceptive la plus utilisée en France. Est-ce aussi le cas dans les autres pays du monde ? À l’occasion des cinquante ans de la loi Neuwirth, Mireille Le Guen et ses collègues du laboratoire junior Contraception&Genre retracent un demi-siècle d’histoire de la contraception en France, et comparent la situation française à celle observée ailleurs dans le monde. 

Mireille Le Guen , Alexandra Roux, Mylène Rouzaud-Cornabas, Leslie Fonquerne, Cécile Thomé et Cécile Ventola pour le laboratoire junior Contraception&Genre

Du même auteur

Sur le même thème