Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19135/picto.fr.population.societes.2010.467.population.recensee.europe.jpg

Comment la population est-elle recensée dans les pays européens en 2010 ?

Population et Sociétés

467, mai 2010

n° ISSN 0184 77 83

Le recensement de la population est une nécessité pour connaître les besoins en écoles, transports, hôpitaux, etc. dans chaque commune. Mais son organisation est chaque fois coûteuse, et de plus en plus de gens sont réticents à y répondre. Les pays développés ont dû innover pour mettre au point de nouvelles méthodes, moins coûteuses et tirant partie des données déjà existantes, d’enquêtes ou de registres. Paolo Valente nous explique les méthodes qui seront utilisées par les pays européens pour le recensement de leur population au début de la décennie 2010.

 

Un nombre croissant de pays se sont éloignés de la pratique classique du recensement au profit de formes alternatives reposant souvent sur l’utilisation de registres de population lorsqu’il en existe dans le pays. Sur 40 pays européens, 5 s’appuieront exclusivement sur leurs registres de population en 2010 (les pays scandinaves et l’Autriche), environ la moitié (21) continueront à utiliser un recensement classique (la Russie, presque tous les pays de l’Est et du Sud-Est de l’Europe, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Grèce et le Portugal), et la plupart des autres pays (13) adopteront une technique mixte combinant les registres et d’autres sources, comme un dénombrement complet ou des enquêtes. La France a sa propre méthode depuis 2004 : le recensement tournant.

Sur le même thème