Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19099/picto.fr.population.societes.2007.431.baby.boom.suite.fin.jpg

Le baby-boom : suite et fin

Population et Sociétés

431, février 2007

n° ISSN 0184 77 83

Les baby-boomers ont marqué la démographie des pays développés ces soixante dernières années. Leur départ à la retraite, puis leur mort, va peser sur les cinquante prochaines. L’entrée des jeunes générations sur le marché du travail va-t-elle en être facilitée ? Les besoins d’assistance aux personnes âgées dépendantes vont-ils exploser ? En comparant différents pays européens, Alain Monnier montre que beaucoup dépend de l’ampleur du baby-boom dans chaque pays.

 

En Europe, la cessation d’activité puis le décès des générations du baby-boom vont marquer les cinquante prochaines années. Mais les implications socio-économiques ne sont pas forcément celles que l’on croit. Si le nombre de jeunes d’âge actif va progressivement devenir inférieur à celui des personnes atteignant l’âge de la retraite, la réduction du chômage ne sera pas nécessairement mécanique : rien ne garantit en effet le remplacement systématique des départs en retraite, ni l’adéquation entre les emplois laissés vacants et les profils des demandeurs. De même, les structures d’accueil pour personnes âgées ne seront pas inévitablement insuffisantes. Quoique plus nombreuses, les personnes âgées rejoindront les institutions plus tardivement parce qu’elles seront en meilleure santé. En revanche, l’augmentation de 20 à 40 % du nombre de décès aura certainement des conséquences importantes sur les systèmes de santé. Et, parallèlement, le marché des services funéraires devrait connaître une expansion conséquente.

Du même auteur

Sur le même thème