Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19131/picto.fr.population.societes.2010.463.recul.mortalite.enfants.monde.jpg

Le recul de la mortalité des enfants dans le monde : de grandes inégalités entre pays

Population et Sociétés

463, janvier 2010

n° ISSN 0184 77 83

La mortalité des enfants a beaucoup baissé sur la planète, sept nouveau-nés sur cent mourant avant d’atteindre leur cinquième anniversaire, alors que c’était le cas de quarante à cinquante d’entre eux autrefois. Elle reste pourtant encore élevée dans quelques régions du monde, notamment en Afrique subsaharienne. Quelles en sont les raisons alors que les moyens de lutte sont connus et peu chers 

 

Un nouveau-né sur vingt-deux meurt dans le monde avant son premier anniversaire. Et parmi ceux qui le fêtent, un sur quarante-trois meurt dans les quatre années suivantes. Au total, ce sont près de 7 % des nouveau-nés qui décèdent avant d’atteindre leur cinquième anniversaire. Les inégalités entre pays sont énormes dans ce domaine : dans les plus développés, la mortalité avant 5 ans a beaucoup baissé et n’est plus que de 0,5 %, voire inférieure. Elle est encore supérieure à 10 % dans beaucoup de pays du Sud, notamment en Afrique subsaharienne. Une partie des enfants meurent de maladies infectieuses évitables par la vaccination, l’un des actes médicaux les plus simples et les plus rentables en termes de prévention des maladies et de réduction de la mortalité.

Du même auteur

Sur le même thème