Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
/fichier/s_rubrique/19168/picto.fr.population.societes.2013.500.separation.lien.pere.enfant.jpg

Quand la séparation des parents s’accompagne d’une rupture du lien entre le père et l’enfant

Population et Sociétés

500, mai 2013

n° ISSN 01847783

Lorsque les parents sont séparés, une partie des enfants ne voit plus que rarement leur père, et certains même plus du tout. Combien sont-ils ? Analysant l’enquête de l’Ined et l’Insee Étude des relations familiales et intergénérationnelles, Arnaud Régnier-Loilier étudie la fréquence de la rupture du lien entre un père et son enfant et les circonstances dans lesquelles elle a lieu.
D’après l’enquête Érfi de 2005, près d’un enfant mineur de parents séparés sur dix ne voit jamais son père. Plus l’enfant est jeune au moment de la séparation des parents, moins il fréquente son père par la suite. La proportion d’enfants ne voyant plus leur père est plus élevée lorsque la demande de divorce n’a pas été conjointe mais à l’initiative de l’un des deux parents. Elle est aussi plus élevée lorsque le père est peu diplômé, au chômage ou en emploi précaire, ou a de faibles revenus. La rupture du lien père-enfant est moins fréquente avec une résidence alternée.

Du même auteur

Sur le même thème