Rechercher une publication

Recherche par collection
Afficher plus de champs
Population 2001 n° 3
/fichier/s_rubrique/19770/picto.fr.population.2001.n3.jpg

Population 2001 n° 3

2001

N° ISBN 2-7332-3025-5

20,00 €
Hommage à Gérard CALOT
  • Gérard CALOT, 1934-2001. Festy Patrick.
  • Bibliographie. Ely Maïté.
  • Quelques notes inédites de G. CALOT. Leridon Henri.
    Mais qu’est-ce donc qu’un indicateur conjoncturel de fécondité ? Pourquoi la notion de « remplacement transversal » est essentielle
    La signification des notions de retard, avance, report, anticipation, etc.
  • Fécondité, reproduction et remplacement. I. Les mesures longitudinales du remplacement. Calot Gérard, Sardon Jean-Paul
    Fécondité, reproduction et remplacement. II. Les mesures transversales du remplacement
  • L’évolution du calendrier des naissances par génération dans les pays à basse fécondité à la fin du XXe siècle. Frejka Tomas, Calot Gérard.

Chronique de l’immigration

  • Les entrées d’étrangers en France de 1994 à 1999. Thierry Xavier.
  • La fréquence de renouvellement des premiers titres de séjour. Thierry Xavier.

Bibliographie

  • Analyses
    # Cadolle S. : Être parent, être beau-parent. La recomposition de la famille
    # Fargues P. : Générations arabes, l’alchimie du nombre
  • Comptes rendus
    # Académie des sciences : La Statistique
    # Dupâquier M. : Démographie
    # Dureau F. Flórez C. E. : Aguaitacaminos : Las transformaciones de las ciudades de Yopal, Aguazul y Tauramena durante la explotación petrolera de Cusiana-Cupiagua
    # Gubry P. (dir.) : Population et développement au Viêt Nam
    # Hinde A. : Demographic Methods
    # Hirschman C., Kasinitz D., De Windt J. (eds) : The handbook of international migration.The American Experience
    # Leclerc A., Fassin D., Grandjean H., Kaminski M., Lang T. : Les inégalités sociales de santé
    # Mason A., Tapinos G. (dir.) : Sharing the Wealth. Demographic Change and Economic Transfers Between Generations

Gérard CALOT, 1934-2001
Festy Patrick

Gérard Calot est décédé le 15 mars 2001. Né le 7 avril 1934, il allait avoir 67 ans.

Sa vie professionnelle a été entièrement consacrée à la collecte et l’analyse des statistiques de population, comme administrateur, comme chercheur et comme organisateur. Ce fut d’abord à l’Insee (1959-1972), où il fut en particulier responsable du recensement général de 1968, puis à l’Ined, qu’il dirigea vingt ans (1972-1992), enfin à l’Observatoire démographique européen, qu’il créa et qu’il anima jusqu’à sa mort.

Directeur de l’Ined, il succédait à Alfred Sauvy et à Jean Bourgeois-Pichat, après l’intérim de Jean Trillat. Il devenait en même temps directeur de la revue Population. Il y confirma Alfred Sauvy comme rédacteur en chef, avant de confier la fonction à Michel Lévy, puis à Hervé Le Bras ; il me demanda de succéder à ce dernier en 1989.

Auteur, il avait donné trois articles à Population, alors qu’il était encore à l’Insee. Par la suite, après quelques années de silence, qui ont coïncidé avec son entrée en fonction à l’Ined, il publia régulièrement dans la revue, au rythme moyen d’un article par an. Cette prolixité avait à peine décru depuis qu’il avait pris ses distances avec l’Ined ; les textes du présent numéro en attestent. Nous évoquerons ici ces deux aspects du travail de Gérard Calot : le directeur de Population et l’auteur.

* * *

Paul Clerc a étudié minutieusement « l’anatomie » de Population, pour faire ressortir les évolutions que la revue a connues en cinquante ans. Bien qu’il ait évité toute personnalisation dans l’interprétation de ces tendances, on peut, sans grand risque d’erreur, attribuer certaines de ces évolutions à Gérard Calot et identifier celles qu’il a accompagnées, à défaut de les avoir suscitées. Depuis 1946, Population s’est toujours présentée comme la revue de l’Ined. Alfred Sauvy, de surcroît rédacteur en chef, l’avait souligné de diverses manières, en particulier en ouvrant chaque numéro sur un générique présentant la direction, les instances et les tutelles de l’Ined. Michel Lévy a rendu le lien plus visible encore en présentant non plus les instances de l’Ined, qui lui sont partiellement extérieures, mais l’organigramme décrivant le fonctionnement interne de l’institut, à l’image de ce que faisaient déjà les publications de l’Insee.

On ne peut guère douter que Gérard Calot ait approuvé, voire inspiré, cette affirmation du rôle moteur et responsable de l’Ined dans Population. On en trouve confirmation dans le fait que le rapport annuel préparé par l’Ined pour le Parlement, en vertu de la loi sur la contraception de 1967, a commencé à être publié dans la revue l’année suivant son arrivée à l’Ined, lorsque la rédaction en est échue au chef du département de conjoncture démographique, Roland Pressat.

Mais ce serait un grave contresens d’interpréter ces signes comme ceux d’un repli de l’Ined sur lui-même et sur des fonctions de « conseiller du prince », aux frontières de la compétence scientifique. C’était en effet l’inverse que visait Gérard Calot, en offrant au rapport au Parlement un canal de diffusion indépendant des circuits administratifs habituels et en le hissant au niveau d’une contribution scientifique originale, équivalant à un article de la revue. C’était tout aussi net quand la référence au ministère de tutelle disparut de Population en 1976, avec Michel Lévy, puis lorsque furent institués un comité de patronage et un comité de rédaction largement ouverts vers l’extérieur, avec Hervé Le Bras en 1979. Par leur intermédiaire, Gérard Calot s’appuyait sur la communauté démographique nationale et internationale pour affirmer l’autonomie de l’Ined et de Population, à l’égard de leurs tutelles administratives, et pour réfréner par avance toute tentation de mainmise politique sur l’activité scientifique.

Cette ferme volonté d’indépendance intellectuelle, accompagnée d’un soutien indéfectible à la revue, assurera durablement à cette dernière le confort matériel en même temps qu’à tous la liberté de penser, écrire et diffuser.

Puis-je ajouter, à titre personnel, que pendant les trois années où j’ai été rédacteur en chef sous la direction de Gérard Calot, je n’ai reçu aucune indication de sa part sur les orientations que devait prendre la revue ? Le comité de rédaction ne subit aucune pression concernant des articles à accepter ou à refuser. L’auteur Gérard Calot accepta sans mot dire que nous rejetions un de ses textes.

Je n’ai pas connu Alfred Sauvy et peu Jean Bourgeois-Pichat comme directeurs de l’Ined, et je ne peux pas leur comparer Gérard Calot mais, à coup sûr, celui-ci sut respecter la diversité de points de vue des chercheurs, en leur donnant les moyens des travaux qu’ils souhaitaient conduire à leur initiative. Homme de convictions, il n’a jamais empêché les autres de défendre les leurs. C’était un libéral, qui a su préserver les conditions de notre liberté.

* * *

Statisticien avant d’être démographe, Gérard Calot avait publié, quand il était encore à l’Insee, deux ouvrages de référence pour l’enseignement des statistiques et quelques articles sur la collecte et la qualité des données de recensement. Par la suite, ces préoccupations ne donnèrent plus lieu à des publications spécifiques, mais elles continuèrent à marquer, voire orienter, ses travaux. Quelle méticulosité il mettait dans la « désaisonnalisation » des séries mensuelles ou journalières des naissances ! Avec quel acharnement il défendait un enregistrement détaillé des interruptions volontaires de grossesse apès avoir soutenu la liberté du recours à l’avortement ! Quel beau réseau d’amitiés il avait établi dans les instituts nationaux de statistique pour faire converger vers lui les statistiques démographiques de l’Europe entière !

Très rapidement pourtant, son intérêt se déplaça de la collecte vers l’analyse des données et se développa dans deux directions principales : les évolutions démographiques conjoncturelles dans les pays industriels, et l’impact des prélèvements et des transferts publics sur le niveau de vie des familles.

Sur la vingtaine d’articles qu’il publia dans Population, deux seulement traitent du second thème, une large majorité du premier. Les autres publications sur le niveau de vie des familles et les politiques publiques sont dispersées dans une grande diversité de revues scientifiques non démographiques (Revue économique, Revue française des finances publiques, etc.) et de médias variés, dont certains hors du domaine scientifique.

Les articles traitant de conjoncture dans Population forment un ensemble remarquablement homogène, dominé par deux préoccupations : les méthodes de mesure et l’interrogation sur la prééminence des déterminants transversaux et longitudinaux dans l’évolution des comportements démographiques. Ce faisant, les articles de Population laissent presque complètement dans l’ombre la description des tendances démographiques, que Gérard Calot publiait ailleurs, avec une luxuriance d’illustrations graphiques.

Cet ensemble d’articles témoigne de deux qualités majeures : un constant désir d’approfondissement et le souci pédagogique de démontrer et transmettre. Gérard Calot a traité des aspects de plus en plus fins des mouvements conjoncturels, de l’annuel au journalier, pour revenir aux périodes annuelles et confronter leurs résultats à ceux des cohortes de naissances ; il a étendu constamment la couverture géographique de ses travaux pour leur donner une portée de plus en plus générale. À chaque étape de ses élaborations, il a décrit minutieusement ses données de base, ses hypothèses et l’enchaînement de ses équations, pour que chacun puisse refaire, après lui, la même démonstration ou la contester. C’était un homme de science, un chercheur.

Ces qualités avaient leur revers. Le désir d’approfondissement frôlait parfois l’obstination. L’étude de périodes toujours plus courtes et la construction d’indices transversaux de plus en plus détaillés ont fait oublier, un temps, le contrepoint longitudinal, ce que gomme en partie l’article de 1992 sur les liaisons entre les mesures transversales et longitudinales. Le souci de démontrer conduisait aussi à des lourdeurs. Les textes proposés à Population dépassaient souvent 50 pages. C’est sur ce point que les relations de Gérard Calot et des rédacteurs en chef ont sans doute été les plus conflictuelles. L’auteur savait alors se rappeler qu’il était aussi directeur !

* * *

Gérard Calot a été vingt ans directeur de l’Ined et de Population ; il a contribué à la revue par ses écrits pendant trente-cinq ans. Dans ces périodes, les orientations et les méthodes de la démographie ont beaucoup changé. Les travaux sur la fécondité, la mortalité et les migrations ont laissé une place accrue à ceux sur la famille, la santé et l’insertion des migrants ; le recours aux statistiques du recensement et de l’état civil s’est moins développé que les données tirées des enquêtes ; la préoccupation macro-sociale s’est souvent effacée au profit de travaux privilégiant l’individu. L’Ined a participé à ces mouvements ; il les a parfois lancés. Population les a reflétés ; elle les a parfois révélés. Gérard Calot a facilité ces évolutions, même si lui-même s’intéressait plus à la démographie de la fécondité qu’à celle de la famille, même s’il utilisait davantage les sources statistiques classiques que les enquêtes et même s’il s’attachait plus à la pyramide des âges des populations qu’aux trajectoires individuelles. Il pouvait rester aveugle à certaines évolutions sociales et il pouvait manquer de psychologie, mais il était guidé par un sens statistique « infaillible » et il avait confiance dans le savoir-faire et la maturité de « ses » chercheurs. Une génération d’Inédiens et les lecteurs de Population lui doivent beaucoup.
INED, Population n° 3, 2001 - page 303

Bibliographie de Gérard CALOT
Ély Maïté

Statistique théorique
• Cours de statistique descriptive, Paris, 1962, 412 p. 2e édition, Paris, Dunod, 1973, XXI-487 p. Dernière édition, Paris, Dunod, 1992, XIX-488 p.
• Cours de calcul des probabilités, Paris, Dunod, 1964, XV-256 p. 2e édition ent. ref., Paris, Dunod, 1967, 478 p. Dernière édition, Paris, Dunod, 1995, XIX-476 p.
• Curso de estadistica descriptiva, Madrid, Paraninfo, 1970, 563 p.
• Exercices de calcul des probabilités, Paris, Dunod, 1967. Dernière édition, Paris, Dunod, 1982, 146 p.
• « Significatif ou non significatif ? Réflexions à propos de la théorie et de la pratique des tests statistiques », Revue de Statistique Appliquée, Paris, vol. XV, n° 1, 1967, p. 7-69.

Démographie

1961

• « Perspectives du nombre de ménages de 1954 à 1976 », Études statistiques, n° 2, avril-juin 1961, p. 149-159.
• CALOT Gérard, FEBVAY Maurice, « La composition des ménages au recensement de 1954. Étude de la cohabitation », Études statistiques, n° 2, avril-juin 1961, p. 111-148.

1963

• CALOT Gérard, FEBVAY Maurice, « L’analyse de la composition des ménages dans le recensement de 1954 », dans Congrès international de la population, New York, 1961, Londres UIESP, 1963, tome 1, p. 206-216.

1964

• FEBVAY Maurice, CROZE Marcel, GRAIS Bernard, CALOT Gérard, « Perspectives d’évolution de la population de la France : population totale, population active et scolaire, ménages », Études statistiques, n° 3, juillet-septembre 1964 , p. 155-220.

1965

• CALOT Gérard, FEBVAY Maurice, « La mortalité différentielle suivant le milieu social. Présentation d’une méthode expérimentée en France sur la période 1955-1960. Premiers résultats », Études et Conjoncture, n° 11, novembre 1965, p. 75-160.

1966

• « Évolution des structures de la population et ses conséquences », dans Conférence démographique européenne, Strasbourg, septembre 1966, 3 p.

1967

• CALOT Gérard, HEMERY Solange, « L’évolution de la situation démographique française au cours des années récentes », Population, 22 (4), juillet-août 1967, p. 629-692.
• CALOT Gérard, HEMERY Solange, « La fécondité et la nuptialité en 1966 et 1967 », Population, 22 (6), novembre-décembre 1967, p. 983-998.

1969

• « Note sur les résultats des recensements démographiques et l’évaluation des soldes migratoires intercensitaires », Bulletin mensuel de statistique, n° 7, juillet 1969, 9 p. dactyl.
• CALOT Gérard, HEMERY Solange, « La fécondité diminue depuis quatre ans », Économie et Statistique, n° 1, mars 1969, p. 33-44.
• CALOT Gérard, HEMERY Solange, PIRO Christian, « L’évolution récente de la fécondité et de la nuptialité en France », Population, 24 (2) mars-avri 1969, p. 263-292.
• CALOT Gérard, MUGNIER Solange, BURS Michèle, L’évolution de la population au niveau régional et urbain 1962-1968, Paris, Insee, 1969 (Les Collections de l’Insee, série Démographie et Emploi, n° 1), 95 p.

1970

• CALOT Gérard, BODIN Jean-Louis, SALAIS Robert, HEMERY Solange, Projections démographiques pour la France. Population totale, population active et scolaire, nombre de ménages, Paris, Insee, 1970 (Les Collections de l’Insee, série Démographie et Emploi, n° 6), 126 p.
• CALOT Gérard, MUGNIER Solange, La population de la France en 1968, Paris, La Documentation Française, 1970, 63 p. (La documentation française illustrée, mai-juin 1970, n° 257-258).

1971

• « L’analyse de la mortalité différentielle. Présentation méthodologique de quelques travaux réalisés en France », dans Congrès international de la population, Londres, 1969 ; Londres, 1971, vol. II, p. 942-949.
• « El censo de población de Alemania Federal », Estadistica española, n° 51, avril-juin 1971, p. 87-98.
• « Mortalité périnatale et infantile », dans Congrès international de la population, Londres, 1969 ; Londres, 1971, vol. II, p. 1017-1023.
• CALOT Gérard, DEVILLE Jean-Claude, « Nuptialité et fécondité selon le milieu socioculturel », Économie et Statistique, n° 27, octobre 1971, p. 3-42.

1972

• « Données sur l’évolution de la fécondité en France et sur la législation française en matière familiale », Seminar on Problems of population policy, Warszawa, 15-18 mars 1972, 30 p. multigr.
• « Où en est la natalité en Roumanie ? », Économie et statistique, n° 36, juillet-août 1972, p. 55-58.
• CALOT Gérard, DEVILLE Jean-Claude, « Social, cultural and geographical differences in marriage and fertility », Demografia, vol. 15, n° 1, 1972, p. 9-73.
• CALOT Gérard, HENRY Louis, « Nuptialité et fécondité des mariages en France, d’après l’enquête 1962 », Population, 37 (2), mars-avril 1972, p. 191-208.
• CALOT Gérard, LERY Alain, « La baisse de la mortalité se ralentit depuis dix ans », Économie et statistique, n° 39, novembre 1972, p. 3-16.

1973

• « Fertility and the family legislation in France », Studia demograficzne, n° 33, 1973, p. 3-24.
• « Lueurs et ténèbres sur la fécondité », Le Monde diplomatique, novembre 1973.

1974

• « Geburtenentwicklung und Familienpolitik in Frankreich », dans Bevölkerungswissenchaft-Bevölkerungspolitik. Wissenschaftliche Grundlagen Bevölkerungspolitischen Handelns, Berlin, November 1974, p. 65-68.
• « Le nombre des avortements provoqués », Population et Sociétés, n° 69, mai 1974, 3 p.
• « Une France trop vide dans un monde trop plein », La Jaune et la Rouge, n° 7, novembre 1974, p. 18-27.

1975

• « Note méthodologique sur les migrations », dans Colloque national du CNRS, Migrations intérieures, méthodes d’observation et d’analyse, Caen, avril 1973, Paris, CNRS, 1975, p. 47-72.

1976

• « La baisse de la fécondité en Europe occidentale. I. Le constat », Revue d’Épidémiologie et de Santé publique, n° 6, 1976, p. 457-468.
• « Pas trop de bruit autour des berceaux », Le Monde, n° 2, décembre 1976.

1977

• « La baisse de la fécondité en Europe occidentale. II. Quelle fécondité serait souhaitable pour la France ? », Revue d’épidémiologie et de santé publique, n° 1, 1977, p. 9-20.
• « La baisse de la fécondité en Europe occidentale. III. Considérations sur l’évolution future et sur les moyens d’une politique de soutien à la natalité », Revue d’épidémiologie et de santé publique, n° 2, 1977, p. 91-98.
• CALOT Gérard, NADOT Robert, « Combien y aura-t-il de naissances dans l’année ? », Population, n° spécial, septembre 1977, p. 185-230.

1978

• Les conséquences économiques de l’évolution démographique au sein de la Communauté, rapport d’un groupe d’études des perspectives à moyen terme de la Commission des Communautés européennes, Bruxelles, 1998, 3 volumes : I. Rapport, 120 p., II. Annexes techniques, 85 p., III. Annexes statistiques, 163 p.
• « Der französische Weg zum Geburtenüberschuss », dans Keine Kinder-Keine Zukunft ?, Schriftenreihe des Bundesinstituts für Bevölkerungsforschung, Band 4, Boldt, 1978.
• « Les grandes interrogations de l’évolution démographique », Journal de l’Année, Dossier, 1978, p. 103-108.
• « Pour une estimation rapide de l’indicateur conjoncturel de la fécondité », Population, 33 (3), 1978, p. 705-716.
• « Quelle fécondité serait souhaitable en France ? », Revue médicale de l’assurance maladie, n° 4, 1978, p. 9-14.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, La démographie du Luxembourg : passé, présent et avenir, Rapport au Président du Gouvernement, Luxembourg, STATEC, 1978. XII-165 p. (Cahiers Économiques, 56, série D).
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, « La prévision démographique », dans Traité élémentaire de prévision et de prospective, Paris, Puf, 1978, p. 155-207.
• CALOT Gérard, HECHT Jacqueline, « The control of fertility trends », dans Population decline in Europe, London, Edward Arnold, 1978, p. 178-196.
• CALOT Gérard, HECHT Jacqueline, « Politiques démographiques à long terme », dans Séminaire sur les incidences d’une population stationnaire ou décroissante en Europe, Conseil de l’Europe, Liège, Ordina éditions, 1978, p. 215-242.

1979

• « À propos de la libéralisation de l’avortement », Population et Sociétés, n° 130, décembre 1979, 4 p.
• « Les aspects sociodémographiques et psychologiques de la contraception. Exposé introductif », dans Régulation de la fécondité, bilan et perspectives, Paris, Inserm, 1979, p. 221-224.
• « Compared data about the development of the fertility by birth order in the Federal Republic of Germany and in Fance », dans BIB-Materialen zur Bevölkerungswissenschaft, Heft 15, 1979, 33 p. multigr.
• « Données comparées sur l’évolution de la fécondité selon le rang de naissance en Allemagne fédérale et en France (1950-1977) », Population, n° spécial, déc. 1979, p. 1291-1348.
• « In memoriam Paul Vincent (1919-1979) », Population, 34 (6), nov.-déc. 1979, p. 979-984.
• « Natalité française et politique démographique », Revue des travaux de l’Académie des Sciences morales et politiques, 1er semestre 1979, p. 171-198, séance du 7 mars 1977 (Paris).
• « Les politiques démographiques étrangères », dans Le défi démographique, Club de l’Horloge, 1979, p. 27-42.
• « Le remplacement des générations n’est pas assuré », La Croix, 3 novembre 1979, p. 8-9.
• « Une baisse de fécondité voulue et non subie », Le Monde, 2 octobre 1979, p. 24.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, « Les évolutions démographiques et leurs incidences sur le budget de la sécurité sociale », Promotions, n° 105, 1979, p. 56-62.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, La situation démographique de la France, Rapport au Conseil central de planification, mars 1979.
• CALOT Gérard, LEVY Michel Louis, « Du premier au troisième enfant », Population et Sociétés, n° 124, mai 1979, 4 p.

1980

• « La baisse de la fécondité depuis quinze ans », dans Actes du colloque national sur la démographie française, Paris, 23-25 juin 1980 (Travaux et Documents de l’Ined, Cahier n° 92, p. 35-45).
• La démographie et l’avenir des régimes de retraite, Propos recueillis par Yves Ruellan, Groupe Malakoff, n° 56, septembre 1980, p. 10-18.
• « Niveau de vie et nombre d’enfants : un bilan de la législation familiale et fiscale française de 1978 », Population, 35 (1), 1980, p. 9-55.
• « Réflexions sur la prise en compte du nombre des enfants dans la législation familiale et fiscale », Revue économique, vol. 31, n° 6, novembre 1980, p. 1211-1259.
• « Sur l’observation conjoncturelle de la fécondité », dans BIB-Materialien zur Bevölkerungswissenschaft, Heft 24, Referate zum deutsch-französischen Arbeitstraffen auf dem Gebiet der Demographie vom 6 bis, 10 Oktober 1980 in Heidelberg, 12 p.
• « Les tendances actuelles de la démographie française », dans L’avenir du régime de retraites des cadres, réunion d’information Capimec, n° 23, octobre 1980, p. 5-21.

1981

• « A termékenység rövid és középtàvù megfigyelése », Demografia, vol. XXIV, n° 2-3, novembre 1981, p. 177-217.
• « The demographic situation in France », Population Trends, n° 25, 1981, p. 15-20.
• « Enfants, frères et soeurs, aînés et puînés », Population, 36 (2), mars-avril 1981, p. 361-396.
• « Le mouvement journalier des naissances à l’intérieur de la semaine », Population, 36 (3), mai-juin 1981, p. 477-504.
• « Le niveau de vie d’une famille est indivisible. Propos recueillis par Pierre-Angel Gay », Population et Avenir, n° 555, 1981, p. 9-11.
• « La observación de la fecundidad a corto y medio plazo », Estadistica Española, n° 90, 1981, p. 63-95.
• « L’observation de la fécondité à court et moyen terme », Population, 36 (1), janvier-février 1981, p. 9-40.
• « Short and medium term observation of fertility in developed countries », dans BIB-Materialien zur Bevölkerungswissenschaft, Heft 28, Referate zum deutsch-französischen Arbeitstreffen auf dem Gebiet der Demographie vom 5 bis 9 Oktober 1981 in Colmar, p. 9-33.
• « Spadek Plodnosci we francji w ciagu ostatniego Pietnastolecia. Ruch Prawniczy », Ekonomiczny i Socjologiczny, n° 4, 1981, p. 207-217.
• CALOT Gérard, THOMPSON Jean, « The recent up-turn in fertility in England and Wales, France and West Germany », Population Trends, n° 24, 1981, p. 8-9.

1982

• CALOT Gérard, BLAYO Chantal, « Recent course of fertility in Western Europe », Population Studies, XXXVI, n° 3, 1982, p. 349-372.

1983

• « L’estimation de la fécondité par âge et, notamment, de l’indicateur conjoncturel de la fécondité », Genus, XXXIX, n° 1-4, 1983, p. 85-114.
• « L’Europe, son âge et sa place dans le monde », exposé à la Conférence sur Âge et Activité, Maastricht, 27-28 octobre 1983, 19 p.
• « L’évolution démographique en Europe et les facteurs qui la conditionnent », 12e Colloque régional du CIAS, Dublin, juillet 1983. Années Documents Cleirppa, n° 132, 1983, p. 3-7.
• « Les perspectives démographiques françaises », Futuribles, n° 67, 1983, p. 7-28.
• Séminaire national chinois sur l’évaluation et l’analyse des recensements et de la méthodologie des projections démographiques, (Suzhou, province de Jiangsu, 9-22 mai 1983), Population, 38 (4-5), 1983, p. 872-873.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, « Efficacité des politiques incitatrices en matière de natalité », Colloque Évolution démographique et transferts sociaux, Liège, 25 novembre 1983, 21 p.
• CALOT Gérard, WESTOFF Charles F., FOSTER Andrew D., « Teenage fertility in developed nations: 1971-1980 », International Family Planning Perspectives, vol. 9, n° 2, june 1983, p. 45-50 et Family planning perspectives, vol. 15, n° 3, 1983, p. 105-110.

1984

• « Données nouvelles sur l’évolution démographique chinoise. I. Les recensements de 1953, 1964 et 1982 et l’évolution des taux bruts depuis 1950 », Population, 39 (4-5), 1984, p. 807-836.
• « Données nouvelles sur l’évolution démographique chinoise. II. L’évolution de la fécondité, de la nuptialité, de l’espérance de vie à la naissance et de la répartition urbaine/rurale de la population », Population, 39 (6), novembre-décembre 1984, p. 1045-1062.
• « La mesure des taux en démographie : taux par âge en années révolues et taux par âge atteint dans l’année. Présentation d’un cahier de l’Ined », Population, 36 (1), janv.-fév. 1984, p. 107-146.
• La mesure des taux en démographie. Âge en années révolues ou âge atteint dans l’année. Incidence du choix de la définition. Application à la fécondité générale. Paris, Puf, 1984, 322 p. (Travaux et Documents de l’Ined, Cahier n° 76).
• « Quelle retraite pour demain ? La France vieillit », supplément à Investir, n° 560, octobre 1984.
• « Le recensement de la Chine », Population et Sociétés, n° 180, 1984, 3 p.
• « Le troisième enfant, un problème économique. Interview », Population et Avenir, mai 1984.
• « Une notion intéressante : l’effectif moyen des générations soumises au risque. I. Présentation méthodologique », Population, 39 (6), novembre-décembre 1984, p. 947-976.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Obserwacjc plodnosci w krajach uprzemyslowionych w krotkim i srednim okresie i jej zmiany poczawszy od 1971 r », Studia Demograficzne, n° 2 (76), 1984, p. 3-43.
• CALOT Gérard, WESTOFF Charles F., FOSTER Andrew D., « La fécondit&eacut ; des adolescentes dans les pays développés au cours de la décennie 1970 », Contraception-fertilité-sexualité, n° 12, 1984, p. 1343-1354.

1985

• « Données nouvelles sur l’évolution démographique chinoise », dans Materalien zur Bevölkerungswissenschaft, Heft 43, 1985, Referate zum deutsch-französischen Arbeitstreffen auf dem Gebiet der Demographie vom 24 bis 27 , September 1984 in Trier, p. 7-66.
• « Forces et faiblesses de la population française », Les Cahiers français, n° 219 : La population française de A à Z, 1985, p. 69-72.
• « Les perspectives démographiques françaises », Futuribles, n° 88, p. 24-30.
• « Quelques suggestions visant à faciliter l’analyse des statistiques démographiques chinoises », dans Congrès international de la population, Florence, 1985, vol. 4, p. 479-499.
• « La question démographique et ses enjeux », Sphères, n° 46, 1985, p. 6-12.
• « Une notion intéressante : l’effectif moyen des générations soumises au risque. II. Quelques applications », Population, 40 (1), janvier-mars 1985, p. 103-130

1986

• « El descenso de la fecundidad en los países industriales hechos causas consecuencias i remedios », dans Tendencias demograficas i planificación económica, Ministerio de economia i hacienda, Madrid, 1986.
• « La famille et l’impôt : un édifice à reconstruire », Population et Avenir, n° 581, novembre-décembre 1986, p. 12-15.
• « Favoriser le troisième enfant, non le premier », Le Monde, 10 décembre 1986.
• « Impôt direct et famille », Revue française de Finances publiques, n° 14, 1986, p. 39-67.

1987

• « Aujourd’hui la politique en faveur du troisième enfant : une nécessité tant sociale que démographique », Réalités familiales, n° 2, janvier 1987, p. 51-57.
• « Conjoncture démographique : le calcul des indicateurs annuels de fécondité, nuptialité et mortalité », Colloque franco-hellénique de démographie, Athènes, 18-21 mai 1987, p. 113-145.

1988

• « La fécondité en Europe : évolutions passées et perspectives d’avenir », Symposium on Population Change and European Society, Florence, décembre 1988, 34 p.
• « Fertility and nuptiality in Austria, England and Wales, Federal Republic of Germany, France, GDR and Switzerland, over the last 40 years », dans Demographie in der Bundesrepublik Deutschland-Vier Jahrzehnte Statistik, Forschung und Politikberatung, Boppard am Rhein, Boldt, 1988, p. 93-121.
• CALOT Gérard, CASELLI Graziella, La mortalité en Chine d’après le recensement de 1982. I. Analyse selon le sexe et l’âge au niveau national et provincial. II. Tables de mortalité par province, Paris, Ined, 1988. (Dossiers et recherches, n° 16/1 et 2),70+110 p.

1989

• « L’évolution de la fécondité et de la nuptialité en Europe », dans Dénatalité : des solutions, Colloque international sur les politiques familiales, Québec, 1989, p. 39-57.
• Natalité et famille, sous la dir. de Gérard Calot, Anatoli Vichnevski, Leonide Rybakovski, 2e séminaire franco-soviétique de démographie, Souzdal, 1986, Moscou, Éditions du Progrès, 1989, 336 p.
• « La piramide della età », Mondoperaio, n° 3, mars 1989, p. 53-55.
• « Réflexions sur l’évolution de la fécondité et de la nuptialité en Europe », dans Mélanges en l’honneur de Jacques Desabie, Paris, Insee, 1989, p. 245-263.
• CALOT Gérard, CASELLI Graziella, « La mortalité en Chine d’après le recensement de 1982 : analyse selon le sexe et l’âge au niveau national et provincial », Population, 44 (4-5), juillet-octobre 1989, p. 841-872.

1990

• « Analyse d’un système global de prélèvements obligatoires », Congrès de Barcelone (octobre 1990), Paris, Ined, 45 p.
• « L’évolution de la fécondité et de la nuptialité en Europe », dans L’enfant européen et son futur. Aspects démographiques et médico-sociaux, Congrès international, Monaco, mars 1989, Rennes, ENSP, 1990, p. 5-15.
• « Fécondité du moment, fécondité des générations : comparaisons franco-suédoises », Population et Sociétés, n° 245, avril 1990, 4 p.
• « La fécondité en Europe : évolutions passées et perspectives d’avenir », Bevolking en gezin, n° 3, 1990, p. 56-82.

1991

• « La fécondité en Europe. Évolutions passées, perspectives d’avenir. Les actions possibles et leur efficacité» , Conférence internationale, Luxembourg, 1991, Le capital humain à l’aube du 21e siècle, Luxembourg Eurostat, novembre 1991, 34 p.
• « Legittimità ed efficacia delle politiche demografiche », dans Famiglia, figli e società in Europa. Crisi della natalità e politiche per la popolazione, Torino, Fondazione Giovanni Agnelli, 1991, p. 333-341.
• CALOT Gérard, CASELLI Graziella, « Détermination d’une table de mortalité : la conversion des taux en quotients », Population, 46 (6), novembre-décembre 1991, p. 1441-1490.
• CALOT Gérard et al., Méthodes et applications de l’analyse démographique, Hommage à Roland Pressat, Population, 46 (6), novembre-décembre 1991, p. 1364-1728.
• CALOT Gérard, LONG Marceau, MILLERON Claude, « Mise au point sur l’immigration », Le Monde, 26 septembre 1991.

1992

• « La fécondité en Europe : analogies et différences », Population et Sociétés, n° 264, janvier 1992, 3 p. et Population et Avenir, n° 606, janvier-février 1992, p. 8-10.
• « Louis Henry (1911-1991) », Population, 47 (1), janvier-février 1992, 2 p.
• « Relations entre indicateurs démographiques longitudinaux et transversaux », Population, 47 (5), septembre-octobre 1992, p. 1189-1240.
• « La relève des générations », Population et sociétés, n° 265, février 1992, 4 p.
• «Remplacement des générations et stationnarité à terme de la population féminine d’âge fécond », dans Mélanges en l’honneur de Jean-Guy Mérigot, Paris, Economica, 1992, p. 695-729.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, L’évolution démographique au Luxembourg : le système des prélèvements obligatoires au Luxembourg, Luxembourg, Statec, 1992, 2 vol, VI-164+ III-274 p. (Cahiers économiques, 82, série D).

1993

• « Pour une réforme radicale du dispositif de protection sociale », Futuribles, n° 179, septembre 1993, p. 23-29.
• « Relationships between cohort and period demographic indicators. The translation problem revisited », Population: An english selection, vol. 5, 1993, p. 183-221.
• « Synthèse des taux et synthèse des quotients », Population, 48 (2), avril-mai 1993, p. 406-418.

1994

• « Analyse d’un système global de prélèvements obligatoires », dans Standards of living and families. Observations and analysis, Paris, Ined-John Libbey, 1994, p. 279-319 (Congrès et colloques n° 14).
• « Dégradation de la situation démographique française dans une Europe démographiquement dépressive », Futuribles, n° 84, février 1994, p. 89-94 et Population et avenir, n° 616, janvier-février 1994, p. 11-13.
• « Droit fiscal, état matrimonial et nombre d’enfants », Population, 49 (6), novembre-décembre 1994, p. 1473-1500.
• « Synthetic measures based on rates or on probabilities », Population: An english selection, vol. 6, 1994, p. 95-107.

1996

• La fécondité en Suède, L’observatoire démographique européen vous informe, n° 2, septembre 1996. 21 p.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, Fécondité et nuptialité en France, L’Observatoire démographique européen vous informe, n° 1, septembre 1996, 9 p.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, La fécondité en France, L’Observatoire démographique européen vous informe n° 3, septembre 1996. 43 p.

1997

• « Familles, prestations et prélèvements : pour une réflexion d’ensemble », Futuribles, n° 224, octobre 1997, p. 95-101.
• « Les politiques natalistes des pays industriels », dans Séminaire international Demography: analysis and synthesis, Sienne, 22-24 avril 1996, Rome, 1997, vol. 3, p. 221-236.
• « Les projections démographiques de la Catalogne », Jornadas tecniques sobre Projeccions demografiques a Catalunya, Barcelone, 26-17 mai 1997, 137 p.
• CALOT Gérard, CHESNAIS Jean-Claude, Le vieillissement démographique dans l’Union européenne à l’horizon 2050 : une étude d’impact, en collaboration avec Alain Confesson, Alain Parant et Jean-Paul Sardon, Paris, Futuribles International, 1997, 227 p. (Travaux et recherches de prospective, 6, octobre 1997.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Étonnante fécondité suédoise », Futuribles, n° 217, février 1997, p. 5-15.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, Évolution récente de la fécondité en Europe occidentale, L’Observatoire démographique européen vous informe, n° 6, novembre 1997, 32 p.
• SARDON Jean-Paul, CALOT Gérard, « La reprise de la fécondité au milieu des années 1930 : phénomène non perçu des observateurs du temps ? », dans Colloque Adolphe Landry : économiste, démographe et législateur, Corte, septembre 1997, Saint-Germain-en-Laye, Observatoire démographique européen, 1997, 32 p.

1998

• Analyse démographique conjoncturelle, Saint-Germain-en-Laye, ODE, 1998, 26 p. (Série Information méthodologique, n° 1).
• Deux siècles d’histoire démographique suisse : album graphique de la période 1860-2050, en collaboration avec Alain Confesson et Jean-Paul Sardon, Erminio Baranzini, Stéphane Cotter et Philippe Wanner, Berne, 1998, 235 p. + cédérom.
• La fécondité en Europe et en Amérique du Nord, document préparé par Gérard Calot pour la Conférence régionale sur la population, Commission économique des Nations unies pour l’Europe, Budapest, 7-9 décembre 1998, 26 p.
• « Politique familiale : n’interrompons pas la réflexion », Population et Avenir, n° 638, mai-juin 1998, p. 3-6.
• « Rapido crecimiento de la población andaluza », Boletín económico de Andalucía, n° 24, 1998, p. 35-58.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, Évolution récente de la fécondité et de la nuptialité féminine en Europe occidentale, L’Observatoire démographique européen vous informe, n° 7, janvier 1998. 31 p.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, La situation démographique en France et en Europe, L’Observatoire démographique européen vous informe, n° 9, mars 1998, 49 p.

1999

• « L’analyse démographique conjoncturelle », dans The joy of demography... and other disciplines. Essays in honour of Dirk van de Kaa, Amsterdam, Thela thesis, 1999, p. 295-323.
• L’évolution récente des tendances démographiques en Europe, présentation du rapport 1999 du Conseil de l’Europe, conférence de presse du 24 novembre 1999.
• Les projections permettant d’analyser la contribution au vieillissement des trois facteurs de la dynamique démographique, dans Les facteurs du vieillissement démographique, séminaire de la valorisation de la recherche, Ined, 9 septembre 1999, 15 p.
• « Statement on how to interprete total fertility rate », dans Advising policy-makers in population matter. Round table discussion at the occasion of the 25th anniversary of the BIB, Wiesbaden, november 26, 1998, BIB-Materialen zur Bevölkerungswissenschaft, Heft 93, p. 49-52.
• Un siglo de demografía en Andalucía : la población desde 1900, dir. et coord. Andrés Arroyo Pérez, Gérard Calot, Juan Antonio Fernandez Cordon, Madrid, Instituto de Estadística de Andalucía, 1999, 183 p.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Les facteurs du vieillissement démographique », Population, 54 (3), mai-juin 1999, p. 509-552.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Les perspectives démographiques européennes », Futuribles, n° 224, juillet-août 1999, p. 5-17.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Le vieillissement de la population européenne », Sociétal, n° 25, juin 1999, p. 17-22.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Vieillissement démographique et protection sociale », Futuribles, n° 244, juillet-août 1999, p. 19-45. Extrait dans Problèmes économiques, n° 2656-2657, 15-22 mars 2000, p. 41-43.

2000

• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Les facteurs du vieillissement », Panoramiques, n° 47, 3e trim. 2000, p. 90-96.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, « The cohort fertility history: the industrializes countries in the second half of the 20th and in the aerly 21st century », PAA, session 150, Los Angeles, March 2000.

2001

• « Demographic techniques: rates of the first and second kind », dans International encyclopedia of the social and behavioral sciences, Elsevier, [7 p.] (à paraître).
• « Demographic techniques: the Lexis diagram », dans International encyclopedia of the social and behavioral sciences, Elsevier, [19 p.] (à paraître).
• « Le vieillissement de la population : un sujet qui fâche », Panoramiques (à paraître).
• «Mais qu’est-ce donc qu’un indicateur conjoncturel de fécondité ? », Population, 56 (3), 2001, p. 323-325.
• « Pourquoi la notion de « remplacement transversal &ra uo; est essentielle », Population, 56 (3), 2001, p. 327-329.
• « La signification des notions de retard, avance, report, anticipation, etc. », Population, 56 (3), 2001, p. 331-333.
• CALOT Gérard, FRANCO Ana, « The construction of life-tables », dans Life-tables: data, methods, models, ed. by Wunsch, Mouchard, Duchêne. Kluwer, 2001, p. 31-78.
• CALOT Gérard, SARDON Jean-Paul, « Fécondité, reproduction et remplacement », Population, 56 (3), 2001, p. 335-394.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, « Cohort childbearing age patterns in low-fertility countries in the 20th century: is the postponement of birth an iherent element? », dans International perspectives on low fertility, IUSSP working group on low fertility, Tokyo, 21-23 March 2001, fasc. 1, 23 p.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, « Cohort reproductive patterns in low-fertility countries », Population and development review, vol. 27, n° 1, March 2001, p. 103-132.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, « The cohort fertility history: the industrialized countries in the second half of the 20th and in the early 21st century », PAA, session 150, Los Angeles, March 2000.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, « L’évolution du calendrier des naissances par génération dans les pays à basse fécondité : s’agit-il d’un simple report des naissances ? », Population, 56 (3), 2001, p. 395-418.
• FREJKA Tomas, CALOT Gérard, Contemporary cohort reproductive patterns in the nordic countries (à paraître).
• FREJKA Tomas, KINGKADE W. Ward, CALOT Gérard, « Recent trends in cohort parity distribution in countries of Central and Eastern Europe », dans Colloque de l’EAPS, Helsinki, juin 2001.
• FREJKA Tomas, KINGKADE W. Ward, KATUS Kalev, CALOT Gérard, « Contemporary cohort reproductive patterns in the Baltic countries », dans IUSSP session 44, Bahia, 18-24 août 2001.
INED, Population n° 3, 2001 - page 307

Quelques notes inédites de G. CALOT
Leridon Henri

La productivité de Gérard Calot a été considérable au cours des années récentes, et jusqu’au tout dernier moment. La bibliographie rassemblée (dans ce numéro) par Maïté ELY permet d’en prendre la mesure. Il a travaillé sur de nombreux articles et communications, seul ou avec ses collaborateurs proches de l’ODE, mais aussi en collaboration avec d’autres chercheurs en Europe ou ailleurs. Il n’hésitait pas non plus à échanger, souvent par courrier électronique, avec de nombreux auteurs.

Nous avons jugé utile d’inclure dans ce numéro trois textes inédits qui éclairent les articles de G. Calot publiés ci-après.

Le premier, intitulé « Mais qu’est-ce donc qu’un indicateur conjoncturel de fécondité ? » a été adressé par Gérard Calot à de nombreuses personnes, le 1er janvier dernier, en guise de voeux pour la nouvelle année. Il y revient sur la notion d’indicateur conjoncturel de la fécondité, qui a été si débattue en France ces dernières années, pour rappeler et préciser son point de vue. Le second texte, « Pourquoi la notion de "remplacement transversal" est essentielle », est extrait d’un échange de correspondance avec Laurent Toulemon, qui avait soumis à Gérard Calot un projet d’article sur la situation de la fécondité en France. Visiblement, G. Calot a rédigé ce commentaire au moment où il venait de terminer l’article sur « Fécondité, reproduction et remplacement », et cela lui a fourni l’occasion d’expliciter sa démarche. La lecture de ce texte préalablement à celle de l’article me semble très utile.

Le dernier document, intitulé « La signification des notions de retard, avance, report, anticipation, etc. », est extrait d’un échange avec Tomas Frejka et concerne l’article qu’ils préparaient ensemble. Là aussi, G. Calot y présente son point de vue avec une grande précision.

Les articles de Gérard CALOT et Jean-Paul SARDON présentés ci-après avaient été acceptés par le Comité de rédaction de la revue avant le décès de G. Calot. Seule la mise au point finale du second article a été interrompue par la disparition du premier auteur.

L’article de Tomas FREJKA et Gérard CALOT a fait l’objet d’une première présentation au séminaire organisé par l’UIESP à Tokyo les 21-23 mars 2001. Il est publié ici avec l’aimable autorisation des organisateurs du séminaire et des responsables de l’UIESP, que nous remercions.
INED, Population n° 3, 2001 - page 323

Fécondité, reproduction et remplacement
Calot Gérard, Sardon Jean-Paul

Le seuil de remplacement est une notion largement utilisée pour apprécier le niveau de la fécondité d’une population, mais il existe de multiples mesures du niveau de remplacement, les divers taux bruts et nets de reproduction, qui négligent totalement l’effet des migrations internationales et de ses variations au fil du temps. C’est pourquoi le recours aux taux nets de remplacement, qui tiennent compte à la fois de la mortalité et des migrations, est préférable à celui des taux nets de reproduction, qui ne prennent en compte que la mortalité, et plus encore à celui des taux bruts de reproduction.

Après avoir, dans un premier temps, rappelé la définition et les limites des divers indices existants et proposé diverses améliorations, ces articles présentent les valeurs enregistrées par ces indices dans la France de l’après-guerre et décomposent les taux de reproduction entre leurs différents éléments composants (mortalité et migrations des femmes et des filles). Le premier article est consacré à l’approche longitudinale, le second à l’approche transversale.

Trente ans apparaît être l’âge optimum pour le calcul du remplacement, car proche de l’âge moyen à la maternité. Dans les composantes du remplacement, hors fécondité, les effets propres aux filles sont toujours plus élevés que ceux propres aux femmes, tant en termes de mortalité que de migrations, même si ces effets sont de sens contraire. Avec le recul de la mortalité, c’est la migration, des filles en particulier, qui joue depuis quelques décennies le rôle le plus important, parce qu’elle relève constamment le niveau du remplacement, mais d’une quantité d’autant plus faible que l’âge auquel il est mesuré est plus bas.

La prise en compte, dans la mesure du remplacement, des migrations internationales, tout comme le choix de l’âge auquel on compare les effectifs de femmes et de filles, peut donc conduire à reconsidérer le diagnostic porté sur l’avenir de la population à plus ou moins long terme, diagnostic qui doit se fonder sur les taux de remplacement transversaux et non sur les taux de reproduction longitudinaux.
INED, Population n° 3, 2001 - page 337

L’évolution du calendrier des naissances par génération dans les pays à basse fécondité à la fin du XXe siècle
Frejka Tomas, Calot Gérard

L’évolution du calendrier des naissances par génération dans les pays à basse fécondité : s’agit-il d’un simple report des naissances ? L’évolution de la fécondité après la seconde guerre mondiale a été caractérisée par des changements importants dans la répartition par âge des naissances (le calendrier de la fécondité). Cet article propose une vue d’ensemble et une analyse de ces changements dans les générations des pays à basse fécondité au cours de seconde moitié du xxe siècle. Dans les pays occidentaux, les générations nées autour de 1940 ont eu un calendrier de la fécondité plus précoce que la génération 1930. Tout a changé avec les générations nées dans les années 1950. Ces femmes ont accumulé des déficits de naissances considérables en début de vie reproductive qu’elles ont compensés, au moins en partie sinon totalement, à l’approche de leurs 30 ans ou plus tard. La baisse de la fécondité aux jeunes âges se poursuit dans les générations nées dans les années 1960 et 1970. Dans les anciens pays socialistes, le déclin de la fécondité chez les jeunes femmes a commencé dans les générations nées à la fin des années 1950 et continue avec les suivantes. Dans presque tous les pays à faible fécondité, chacune des cohortes nées dans les années 1960 et 1970 a moins d’enfants que les cohortes précédentes. Il ne semble pas réaliste d’espérer que ces générations atteindront finalement le niveau de remplacement, au vu des déficits considérables accumulés aux plus jeunes âges. Un report des naissances, considéré comme temporaire par les couples concernés mais qui restera en partie non compensé, combiné à un choix conscient d’avoir moins d’enfants que les générations antérieures, semblent caractériser les tendances actuelles dans la plupart des pays.
INED, Population n° 3, 2001 - page 397

Les entrées d’étrangers en France de 1994 à 1999
Thierry Xavier

En prenant pour principale unité de mesure de l’immigration en France le nombre d’étrangers obtenant pour la première fois un titre de séjour d’une durée de validité d’au moins un an, 145 000 admissions au séjour ont été enregistrées en 1999, contre 156 000 en 1998. Ce recul s’explique par l’épuisement des effets de la circulaire de régularisation exceptionnelle de juin 1997. Néanmoins, divers indicateurs révèlent une augmentation de l’apport migratoire depuis 1997. L’augmentation des entrées est surtout le fait des membres de familles de Français et d’étrangers, notamment originaires du Maghreb. Le flux d’étudiants s’accroît également et représente toujours le principal motif de venue en France. L’immigration en provenance d’Afrique sub-saharienne progresse, tandis que la part relative des entrées de ressortissants de l’Espace économique européen diminue.

De nouvelles investigations concernant l’opération de régularisation de 1997-1998 révèlent que la quasi-totalité (90 %) des postulants n’avaient jamais été en situation régulière avant la circulaire, ceci expliquant l’importance de son impact sur le nombre d’étrangers admis pour la première fois au séjour. Elles montrent également qu’une part significative d’entre eux (23 %) étaient d’anciens demandeurs d’asile déboutés. Enfin, elles mettent en évidence que les demandeurs ont globalement obtenu satisfaction dans des proportions comparables selon leur nationalité (environ les deux tiers).
INED, Population n° 3, 2001 - page 423

La fréquence de renouvellement des premiers titres de séjour
Thierry Xavier

Cet article établit la fréquence de renouvellement des titres de séjour d’une durée de validité d’un an délivrés en France à des étrangers admis au séjour en 1994-1996 et décrit les transformations du droit au séjour au fil de ces renouvellements (accès à un titre plus long, changement de statut pour les étudiants). Une faible majorité de ces nouveaux immigrants obtiennent le renouvellement de leur premier titre (59 %), cette probabilité étant très différente pour les ressortissants de l’Espace économique européen (34 %) et pour ceux des pays tiers (71 %). Ces probabilités de poursuivre régulièrement son séjour dépendent également du motif d’entrée en France : près de 90 % des membres de famille admis avec un titre d’un an voient leur séjour prolongé, tandis que ce n’est le cas que de 53 % des étudiants. L’analyse sur plusieurs années permet également d’évaluer la situation des étrangers admis avec un titre d’un an au terme des trois premiers renouvellements. Un cinquième environ ont, à ce stade, accédé à un titre de séjour de cinq ou dix ans. Les étudiants, pour lesquels la réglementation ne prévoit pas ce type de changement de nature de titre, peuvent en revanche demander à changer de statut s’ils désirent travailler ou ont tissé des liens familiaux en France. Au terme de trois renouvellements, 9 % des étudiants ont obtenu une telle transformation de statut. L’article débouche sur une estimation de la fréquence des départs au cours de la première année de séjour.
INED, Population n° 3, 2001 - page 451